Angola: Ganda enregistre un léger tremblement de terre

Benguela (Angola) — Un léger tremblement de terre a été ressenti lundi matin, vers 9h43 et pendant environ cinq secondes, dans la ville de Ganda et ses environs, province de Benguela, a confirmé à l'Angop, la directrice municipale de l'Environnement, Filomena Miguel.

Selon la responsable, la terre a tremblé et la panique a momentanément éclaté parmi la population, mais jusqu'à présent, il n'y a pas de traces de dommages matériels ou de victimes.

«J'étais dans l'administration municipale et il a été possible de ressentir le choc», a-t-elle dit.

Selon Filomena Miguel, ce n'est pas la première fois que le quartier enregistre un phénomène identique, étant une zone de faible activité sismique.

Cependant, la vie est revenue à la normale au siège municipal et aux alentours.

La municipalité de Ganda ne dispose pas de station sismographique, qui pourrait mener une étude plus détaillée sur la réalité géologique de la région et déterminer l'ampleur des tremblements de terre du genre, a-t-elle ajouté.

Avec une population estimée à 250 mille habitants, Ganda, située dans une zone de 210 kilomètres au sud-ouest de la ville de Benguela, compte quatre communes: Babaera, Ebanga, Casseque et Chikuma.

La région est potentiellement riche en production agricole, en ressources industrielles et naturelles.

Selon les données sur la sismicité en Angola, les principales formations géologiques peuvent être fondamentalement divisées en deux zones: la Zone Littorale - où prédominent les formations marines, côtières et lagunaires, formée à partir du Néozoïque et Zone intérieure - formée par des terres anciennes et présente des intrusions majeures de roches éruptives. Cette zone est principalement couverte par des gisements continentaux d'origine récente.

Les principales zones sismiques sont: Cassongue (Cuanza Sul), Ganda (Benguela), Ussoque (Huambo), Lola et Iona (Namibe), Quilengues, Caluquembe, Lubango et Chibemba (Huíla), Oncócua (Cunene).

Dans la période 1943-1965, 129 tremblements de terre ont été ressentis et enregistrés en Angola, tous de faible intensité, avec l'intensité maximale enregistrée de VI-VII dans la région d'Iona (Namibe), selon une étude du Laboratoire d'ingénierie d'Angola.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.