Tunisie: Les avocats en colère

Tunis — Plusieurs avocats ont observé, ce mardi, des mouvements de protestation au Palais de justice à Tunis et dans différentes régions de la République sur fond d'agression présumée de l'avocate Nesrine Gorneh par des policiers.

Me Gorneh dit avoir été agressée par des policiers alors qu'elle était en train d'assister son client lors d'un interrogatoire, le 4 août courant, dans un poste de police à El-Mourouj 5, ce que dément Mourad Rabhi, secrétaire général du syndicat régional des forces de sécurité intérieure.

Le mouvement de colère observé au Palais de justice a été suivi d'un point de presse au cours duquel les avocats ont appelé à ne pas se présenter devant le juge d'instruction près le Tribunal de première instance jusqu'à la prise des mesures « répressives » relatives à cette affaire.

Dans une déclaration à TAP, Me Mohamed Hadfi, président de l'Ordre des avocats, section Tunis a fait état de 17 agressions commises par des policiers sur des avocats, depuis le début de l'année judiciaire.

D'après lui, l'avocate Nesrine Gorneh avait déposé une plainte contre le chef de poste de police d'El-Mourouj 5 en tant que citoyenne et avocate.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.