Cameroun: Ceinture agricole autour de Kribi - Les modalités se précisent

Le ministère en charge de l'agriculture et le Port autonome de Kribi ont signé, vendredi dernier à Kribi, le document de partenariat pour mieux accompagner l'initiative.

Depuis quelques mois, la ville de Kribi connaît une augmentation démographique exponentielle, du fait de l'opérationnalisation de certains grands projets et le développement d'activités économiques nouvelles. Pour le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (Minader), il faut déjà prendre des dispositions pour assurer la sécurité alimentaire. Le Port autonome de Kribi (PAK), un moteur de développement économique du Cameroun, a donc été sollicité pour mettre sur pied une véritable ceinture agricole autour de la cité balnéaire. Un partenariat gagnant-gagnant, selon le ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Gabriel Mbaïrobe.

Le Minader et le PAK ont donc signé le 7 août 2020, un accord cadre qui a pour objet de fixer les modalités du partenariat entre les deux institutions publiques dans le cadre de la mutualisation des efforts dans leurs domaines d'activités respectifs. Cet accord cadre couvre deux axes de partenariat : la mutualisation des moyens pour l'accomplissement des missions respectives de chaque partie et la mutualisation des efforts des parties prenantes pour la mise en œuvre des procédures en vue de faciliter l'importation des outils et intrants agricoles et l'exportation des produits issus de l'agriculture.

Entre autres missions, le Minader devra veiller à l'exécution effective par ses services techniques affectés au port de Kribi, des diligences nécessaires prévues par les lois et règlements relativement aux procédures du commerce extérieur. Quant au PAK, dont les documents ont été paraphés par son directeur général Patrice Melom, il s'engage, dans les limites de son objet social à accompagner le Minader dans la mise en œuvre des actions de mutualisation.

La ceinture agricole autour de la ville de Kribi mettra beaucoup l'accent sur les cultures maraichères, les cultures à cycle court et les produits de grande consommation. Le ministre Gabriel Mbaïrobe fait alors savoir que le Minader va aussi veiller au respect des bonnes pratiques agricoles et sur la productivité des cultures qui seront mises en place. « Les semences de qualité et les intrants seront disponibles », a rassuré le Minader qui a visité les installations du port de Kribi.

Lancée en 2018 par le Minader, l'initiative ceinture verte autour la ville de Kribi vise à développer des projets agricole pour garantir la sécurité alimentaire pour la cité balnéaire et ses environs. Ainsi, à travers le PEA-jeunes par exemple, un incubateur a été mis en place pour former et accompagner des jeunes dans la production et la transformation de certaines denrées alimentaires telles que le plantain.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.