Afrique de l'Ouest: Attaque au Niger - Emmanuel Macron annonce le renforcement de la sécurité des Français au Sahel

A la suite de l'attaque meurtrière au Niger qui a visé huit personnes dont six membres de l'ONG française Acted, le chef de l'État Français Emmanuel Macron a tenu un conseil de défense le 11 août.

« J'ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région », a déclaré le chef de l'État français à la fin du conseil de défense qu'il a présidé en visioconférence. Toutefois, Emmanuel Macron n'a pas donné de détails sur les mesures qui devraient être mises en place, notamment par le ministère des Affaires étrangères.

Dans le sillage de cette attaque, le conseil national de sécurité du Niger a annoncé lundi soir l'extension de l'état d'urgence à l'ensemble de la région de Tillabery, qui entoure Niamey dans le sud-ouest du pays.

La capitale, région autonome, n'est pas concernée par l'état d'urgence, qui permet par exemple aux autorités d'imposer des couvre-feux ou d'interdire la circulation des motos, moyen de transport privilégié des djihadistes.

Avant cette attaque qui n'a pas été revendiquée, l'état d'urgence était en vigueur dans une partie seulement de la région de Tillabery, au nord et à l'ouest de Niamey, dans la zone dite des « trois frontières », où convergent les territoires du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Outre l'élargissement de la zone couverte par l'état d'urgence, le conseil national de sécurité a également suspendu l'accès à la réserve de Kouré, qui abrite les dernières girafes d'Afrique de l'Ouest.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.