Congo-Brazzaville: Voirie urbaine - Des épaves de voitures encombrent les rues de la ville océane

La circulation des piétons et des véhicules à Pointe-Noire est gênée par la présence dans les rues des épaves abandonnées de véhicules, des lavages et parkings.

Aucun arrondissement de la ville de Pointe-Noire n'est épargné par cette triste réalité qui tend à devenir une habitude normale. Et les propriétaires de ces épaves et lavages ne sont pas inquiétés pour autant. Dans des quartiers, on enregistre des querelles à l'image de ce qui s'est passé, le lundi 10 août, dans le quartier Makayabou où un propriétaire d'un parking devenu aussi lieu de dépannage des véhicules s'est disputé avec son voisin immédiat pour obstruction de la voie par les véhicules qui y étaient. Ce dernier n'arrivait pas à faire sortir sa voiture de la parcelle.

Ces épaves de voitures abandonnées aux abords des rues sont aussi devenues des refuges, surtout dans des endroits non éclairés, des bandits et voleurs. «Pour la sécurité, la bonne circulation, la salubrité et l'aération de la ville, les autorités locales ont donc intérêt à prendre des mesures conséquentes afin de mettre fin à cette pratique qui est devenue très courante dans la ville », a dit un Ponténégrin visiblement déçu.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.