Congo-Kinshasa: Eustache Muhanzi installe les mandataires de l'A.R.E et de l'A.N.S.E.R

La cérémonie de prise de fonction de nouveaux mandataires au sein de l'Autorité de Régulation du secteur de l'Electricité A.R.E.- et de l'Agence National de l'électrification et des Services énergétiques en milieux Rural et péri-urbain A.N.S.E.R, marque un tournant historique dans la marche du ministère des Ressources Hydrauliques et Electricité, en général, et dans celui du secteur de l'électricité, en particulier.

Hier, mardi 11 août 2020, Eustache Muhanzi Mubembe, Ministre d'Etat, Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, a, au cours de la cérémonie de prise de fonction de nouveaux mandataires de l'A.R.E et de l'A.N.S.E.R, rappelé que cette installation constitue, par ailleurs, une occasion véritablement porteur de beaucoup d'espoir, dans l'opérationnalisation de l'A.R.E. et de l'A.N.S.E.R. Dans son discours de circonstance, le numéro 1 des Ressources Hydrauliques et Electricité a laissé entendre que cette opérationnalisation "a été longtemps évoquée comme étant la clef susceptible de faire sauter les verrous en vue d'une libéralisation effective du secteur de l'électricité en République Démocratique du Congo". Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de l'allocution du Ministre d'Etat, Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, Eustache Muhanzi Mubembe.

Allocution de son Excellence Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité à l'occasion de la cérémonie de prise de pouvoir des mandataires de l'A.R.E. et de l'A.N.S.E.R

Hôtel Rotana, le 11 août 2020

Monsieur le Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité et cher collègue,

Monsieur le Secrétaire Général aux Ressources Hydrauliques et Electricité,

Monsieur le chargé des Affaires,

Messieurs les Directeurs Généraux,

Messieurs les Coordonnateurs des structures et Directeurs de l'Administration,

Mesdames et Messieurs des Organisations privées du secteur de l'énergie,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

C'est avec un sentiment de devoir accompli que je prends, ce jour, la parole devant vous, en cette cérémonie de prise de fonction. Celle-ci marque un tournant historique dans la marche de notre ministère en général et dans celui du secteur de l'électricité en particulier. Elle constitue par ailleurs une occasion véritablement porteur de beaucoup d'espoir, dans l'opérationnalisation de l'A.R.E. et de l'A.N.S.E.R. a été longtemps évoquée comme étant la clef susceptible de faire sauter les verrous en vue d'une libéralisation effective du secteur de l'électricité en République Démocratique du Congo, notre pays.

En effet, plus de six ans après la promulgation de la Loi n°14/011 du 14 juin2014 relative au secteur de l'électricité, les Ordonnances n 20/120 et 20/121du 17 juillet 2020 du Président de la République portant nomination des membres des comités d'administration et de direction, respectivement de L'Autorité de Régulation du secteur de l'Electricité A.R.E.- et de l'Agence

National de l'électrification et des Services énergétiques en milieux Rural et péri-urbain A.N.S.E.R., ont été rendu public, parachevant aujourd'hui les efforts quotidiens et inlassables des cellules préparatoires que furent le

C.P.A.R.E. et le C.P.A.N.S.E.R.

C'est là le résultat de la conjugaison de divers efforts et de divers travaux ayant contribué à la préparation des différents textes d'application de la loi portant justement libéralisation du secteur de l'électricité.

Ce long processus a connu aussi le précieux accompagnement des opérateurs privés du secteur tant nationaux qu'étrangers, mais aussi celui des partenaires aussi bien bi que multilatéraux. Ici est l'occasion d'exprimer aux uns et aux autres mes sincères remerciements.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Aujourd'hui, la République Démocratique du Congo se situe à la croisée des chemins, en décidant de changer sa politique énergétique, notamment par la libéralisation du secteur de l'électricité. Elle offre, par le fait, deux avantages majeurs:

D'une part, elle ouvre la possibilité de la libre concurrence, possibilité dont devra découler rapidement et logiquement une croissance ressentie de la capacité énergétique nationale,

D'autre part, 'opérationnalisation de l'Agence Nationale de l'Electrification et des services énergétiques en milieu rural et périurbain, qu'elle induit, vient combler un grand vide qui confinait injustement la desserte électrique aux seuls centres urbains, en négligence parfaite de la plupart des milieux ruraux, ce depuis la période coloniale.

Tous ces bienfaits escomptés dans le domaine énergétique vont s'étendre aussi d'ici peu au secteur de l'hydraulique, également libéralisé par la Loi n°

15/026 du 31 décembre 2015. Les mesures de son application sont déjà formalisées et, en ce moment, en lecture à la Commission des lois au

Gouvernement central. Elles recevront bientôt sans doute le quitus nécessaire pour permettre une nouvelle révolution qui rendra, à son tour, l'eau potable accessible à toutes nos populations.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités

Permettez-moi de rappeler succinctement les missions principales dévolues

par la loi aux deux établissements publics aujourd'hui à l'honneur.

L'Autorité de Régulation du secteur de l'Electricité assure la régulation ainsi que le contrôle et le suivi des activités du secteur de l'électricité.

A ce titre, elle a pour mission notamment, d'organiser et de promouvoir la compétitivité et la participation du secteur privé en matière de production, de transport, de distribution, d'importation, d'exportation et de commercialisation de l'énergie électrique, tandis que

l'Agence Nationale d'Electrification et des Services énergétiques en milieux Rural et péri-urbain est chargée de la promotion, du financement et de la mise en œuvre de la politique générale gouvernementale pour l'électrification des milieux Rural et périurbain.

C'est dire, mesdames et messieurs les membres des Conseils d'Administration et de Direction d'A.R.E. et A.N.S.E.R. que le travail qui vous attend est exigeant et demande beaucoup d'imagination, de sens du devoir, de sacrifice et d'effort. Autant dire que c'est une vocation de pionnier qui vous attend. C'est à cette vocation qu'une bonne majorité de notre population devra son accès au courant électrique et á tous les services qui l'accompagnent.

C'est par votre capacité à susciter la confiance que les investissements afflueront dans notre pays. C'est par votre rigueur et le sérieux de vos prestations que seront implantées solidement, dans le temps et dans l'espace, les structures rationnelles d'entretien et de croissance énergétique. Dès lors,

Tunique alternative aux charges qui vous incombent demeure celui de la conscience et de la responsabilité.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

En conférant un caractère solennel à la cérémonie de ce jour, je voulais rappeler à la conscience d'un chacun, de nous tous ensemble et surtout de nouveaux mandataires, qui prennent ainsi leurs nouvelles fonctions, la rigueur mais aussi exaltation de la tâche qui les attend. Il en va de la réalisation du

7 Objectif des Objectifs de Développement Durable (ODD), auxquels nous avons souscrit comme Etat, et qui nous enjoint clairement de «garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable».

Et comme je ne cesse de le répéter, en effet, aucun développement ne peut se concevoir, de nos jours, sans un accès à souhait à l'énergie.

L'énergie et l'eau demeurent des secteurs vitaux et prioritaires de la vision de son Excellence Monsieur le Président de le République et du Programme du

Gouvernement de la République Démocratique du Congo. Et cela, il ne faudra jamais le perdre de vue.

Je souhaite ainsi plein succès à l'autorité de Régulation du secteur de l'Electricité et à l'Agence Nationale de l'Electrification et des Services

Energétiques en milieux urbain et périurbain. Je vous remercie.

Kinshasa, le 11 août 2020

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.