Congo-Kinshasa: Des enjeux complexes et multiples derrière le conflit entre les Kasaï

Une dizaine de personnes ont été tuées et une centaine de maisons incendiées, au début de ce mois dans les affrontements communautaires à Bakuakenge, une localité disputée par les provinces du Kasaï et du Kasaï Central, au centre de la RDC. Qu'est-ce qui se passe dans cette zone ? Le Groupe d'étude sur le Congo (GEC), un centre de recherche de l'Université de New York, a publié un rapport mardi 11 août qui donne quelques clés de compréhension de ce conflit qui oppose aussi les gouverneurs Martin Kabuya (Kasaï Central) et Dieudonné Pieme (Kasaï).

Le 5 août, plus de cent maisons ont été incendiées. La maison du chef de groupement Bena Milombe et les locaux d'un centre de santé sont également partis en fumée.

Selon le groupe d'étude sur le Congo (GEC), l'origine d'Évariste Boshab, un sénateur proche de Joseph Kabila, constitue l'un des enjeux majeurs de la controverse entre les deux gouverneurs. Car son village natal, Tete Kalamba, se trouve dans la localité disputée.

D'après l'analyse du GEC, si cette localité est reconnue comme un village du Kasaï Central comme le revendique le gouverneur Martin Kabuya, cela aurait des implications non négligeables sur l'autorité de l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Le GEC explique que ce dernier risquerait ainsi de perdre son influence dans le territoire de Mweka, dans la province du Kasaï, circonscription dont il est le député national depuis 2006.

Il y a également les enjeux électoraux. Bakuakenge représente un bassin électoral important dans la zone.

Sans oublier l'enjeu économique. Bakuakenge abrite une gare ferroviaire de la Société nationale de chemins de fer du Congo. Ce qui, ajoute le GEC, constitue un point de passage obligé pour le maïs du Kasaï vers le Kasaï Central, le Kasaï Oriental et la Lomami.

Kinshasa a annoncé la mise en place d'une commission afin de trouver une solution à cette affaire et de prévenir d'éventuelles violences intercommunautaires.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.