Somalie: Une violente fusillade à la prison centrale de Mogadiscio suscite l'incompréhension

Wikimedia
Les gardiens de prison se tiennent devant une cellule de la prison centrale de Mogadiscio (photo d'archive).

Une attaque a fait 19 morts lundi 10 août à Mogadiscio. Des détenus ont ouvert le feu sur les gardes de la prison centrale de Mogadiscio. Quinze détenus, vraisemblablement tous des membres du groupe des Shebabs sont morts. Quatre gardes sont également décédés dans la fusillade. Un éclat de violences qui laisse des questions sans réponses.

Comment ces détenus ont-ils pu se procurer ces armes? C'est la question que se posent les Somaliens au lendemain de l'attaque de la prison de Mogadiscio qui a fait 19 morts.

Selon le commandant de la prison centrale, un prisonnier aurait attrapé l'arme d'un garde. D'autres détenus se seraient ensuite rués sur l'armurerie.

Mais certaines sources affirment que des explosions de grenade ont retenti aux environs de la prison. Un détail qui viendrait soutenir une autre théorie, selon laquelle ces armes auraient été préalablement introduite dans l'enceinte de la prison.

Une version qui s'appuie sur un constat : les prisonniers somaliens n'ont aucune difficulté à obtenir du matériel de contrebande. Pas impensable donc que des armes aient pu passer là où passent sans problèmes les téléphones portables.

Le Premier ministre Mahdi Mohamed Gulaid a promis une enquête sur les incidents de la prison centrale.

Après les deux attaques de la semaine dernière, l'opposition voit en ce déchainement de violence une nouvelle preuve de l'échec du président Farmajo, incapable selon elle de sécuriser le pays.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.