Mali: Nouvelle manifestation à Bamako pour le départ d'IBK

Le président IBK

Des milliers de personnes ont à nouveau manifesté mardi à Bamako pour réclamer le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, malgré la médiation de la Cédéao.

Les appels au dialogue de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest(Cédéao) et la pluie n'ont pas découragé les opposants, qui se sont rassemblés au son des vuvuzelas Place de l'Indépendance, au centre de la capitale malienne.

Deux mois après le début des manifestations, le mot d'ordre reste le même: "Notre objectif est la démission d'IBK et de son régime", selon Issa Kaou Djim, le coordinateur de la plate-forme (CMAS) de soutien à l'imam Mahmoud Dicko, figure de proue du mouvement de contestation.

Les pancartes brandies par les manifestants, telles que "IBK dégage", visaient le président Keïta, au pouvoir depuis 2013, mais aussi son Premier ministre Boubou Cissé, reconduit dans ses fonctions en juin.

C'est la première manifestation contre le pouvoir depuis le 21 juillet, date à laquelle l'opposition avait annoncé une trêve à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.