Congo-Kinshasa: Yang Jiechi - «La réalité est indéniable, et l'histoire ne peut être falsifiée»

Depuis sa fondation, la Chine nouvelle a noué successivement des relations diplomatiques avec un grand nombre de pays sur base de l'égalité, du bénéfice réciproque et du respect mutuel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de part et d'autre.

Dans une tribune publiée par l'Ambassade de Chine en République Démocratique du Congo, Yang Jiechi regrette que des politiciens américains fabriquent depuis un certain temps toutes sortes d'allégations fallacieuses pour lancer des attaques venimeuses contre le Parti Communiste Chinois (PCC) et le système politique de la Chine.

Ce membre du Bureau politique et Directeur de la Commission des affaires étrangères du Comité Central du PCC fustige l'attitude de l'actuelle administration américaine qui a déformé délibérément et nié en bloc l'histoire des relations sino-américaines de près de 50 ans écoulés.

Pour lui, les Etats-Unis cherchent, avec leurs mensonges, à tromper les Américains et l'opinion publique internationale. «Mais pour la communauté internationale, il est clair que c'est l'administration américaine qui s'est livrée à des provocations unilatérales. Et ses tentatives erronées en parole et en actes ont constitué une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine», a déclaré Yang Jiechi.

Pékin pense toujours que cette politique étrangère américaine nuit aux intérêts chinois et porte gravement atteinte aux relations sino-américaines, causant une situation extrêmement complexe et grave depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

C'est ainsi que le gouvernement chinois a réagi avec résolution pour défendre fermement la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement du pays et préserver et stabiliser fermement les relations sino-américaines.

«Nous ne pouvons en aucun cas tolérer qu'une poignée de politiciens américains mettent en péril les relations sino-américaines par égoïsme », a souligné le directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du PCC.

Or, la coopération sino-américaine est l'une des relations bilatérales les plus importantes au monde. Sa préservation et sa stabilisation sont un enjeu, à la fois, pour le bien-être des peuples chinois et américains et pour tous les peuples du monde.

Comme l'avait déjà indiqué le Président Xi Jinping en 2014, l'histoire et la réalité montrent que la Chine et les Etats-Unis ont tout à gagner, à coopérer et tout à perdre à se battre.

Leur coopération permet d'accomplir de grandes choses dans l'intérêt de deux pays et du monde, et leur confrontation sera un désastre pour les deux pays et le monde.

Donc, il est important que Washington et Pékin prennent de la hauteur pour voir loin et de travailler à renforcer leur relation. Un engagement pour la coopération et la non-confrontation est non seulement dans l'intérêt des deux puissances économiques, mais aussi apportera des bénéfices au monde entier.

A l'heure où le monde traverse des changements jamais vus depuis un siècle, la préservation de la paix mondiale et la promotion du développement partagé constituent une responsabilité et une mission communes de la Chine et des Etats-Unis. Cela exige de deux parties qu'elles les gèrent adéquatement et parviennent à s'entendre par-delà leurs différences.

«Un développement sain et stable des relations sino-américaines est un impératif pour le présent et l'avenir de deux pays et du monde», insiste-t-il.

Diplomatie : la Chine prône la paix et la stabilité du monde

Cependant, Yang Jiechi rappelle l'histoire diplomatique entre les deux Etats qui doit absolument être respectée, préservée en vue de stabiliser fermement leurs relations.

Evidemment, les peuples chinois et américains, qui éprouvaient depuis toujours un sentiment d'amitié l'un pour l'autre n'ont jamais cessé d'œuvrer à des échanges amicaux et une coopération mutuellement bénéfique.

On se souvient en 1972, lors d'une visite «brise-glace » en Chine, le Président Richard Nixon l'avait bien souligné qu'il était venu pour les intérêts du peuple américain. « Vous croyez profondément en votre système, et nous croyons tout aussi profondément en le nôtre. Ce ne sont pas nos convictions communes qui nous ont réunis ici, mais nos intérêts communs et nos espoirs communs.» Et il a ajouté : «Il n'y a aucune raison pour nous d'être ennemis ».

Toutefois, le Directeur du Comité central du PCC évoque le communiqué de Shanghai publié lors de la visite du Président Nixon dans lesquels les deux parties sont convenues que «les différents pays, quels que soient leurs systèmes sociaux, devaient gérer leurs relations selon les principes du respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de tous les pays, de la non-agression contre les autres pays, de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays, de l'égalité, du bénéfice mutuel et de la coexistence pacifique».

Le PCC dénonce

Depuis le début du processus de la normalisation, renseigne-t-il, les relations sino-américaines sont toujours fondées sur un consensus. Les deux parties reconnaissent et respectent mutuellement leurs systèmes sociaux différents.

Alors Yang Jiechi s'étonne que certains politiciens américains prétendent aujourd'hui que le dialogue et l'établissement des relations diplomatiques avec la Chine avaient pour objectif de changer la Chine et que la politique d'engagement à l'égard de la Chine a complètement échoué. « Ils dénigrent la Chine en l'accusant d'avoir menti aux Etats-Unis depuis de longues années, font du tapage autour de la confrontation idéologique et s'acharnent à prôner la mentalité de la guerre froide», dénonce-t-il.

Pour le bureau politique du PCC, il s'agit là d'un outrage ultime aux efforts et contributions énormes faits par des Chinois et des Américains de différents horizons depuis des décennies pour le développement des relations sino-américaines.

En effet, Yang Jiechi appelle les deux grandes puissances à assumer leurs responsabilités envers l'Histoire et les peuples. « Mais la réalité est indéniable, et l'Histoire ne peut être falsifiée.

«Nous devons chasser le faux du vrai et présenter l'Histoire telle qu'elle est. Et nous devons préserver ensemble la base des relations sino-américaines de même que l'amitié entre Chinois et Américains. Toutes les tentatives contraires seront rejetées par l'Histoire et les peuples», a-t-il déclaré.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.