Afrique de l'Ouest: Lutte contre la Covid-19 - La Commission de l'UEMOA offre 500 millions F CFA

La Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a remis, le lundi 10 août 2020 à Ouagadougou, un chèque de 500 millions F CFA et des masques, au ministère de la Santé du Burkina Faso, comme contribution à la lutte contre la COVID-19.

La Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est solidaire des pays membres dans la guerre contre la maladie à coronavirus. Ainsi, à l'instar des autres Etats membres, elle a remis, le lundi 10 août 2020 à Ouagadougou, une enveloppe de 500 millions F CFA.

Cette somme est destinée à l'acquisition de kits de prélèvement et de diagnostic. En plus, des masques pour le personnel soignant et des masques à usage multiple pour le grand public d'une valeur de plus de 875 mille F CFA ont été également offerts.

Pour le représentant du président de la Commission de l'UEMOA, le commissaire Filiga Michel Sawadogo, le don fait suite à une demande des chefs d'Etat de l'organisation sous régionale et des besoins exprimés par les ministres de la santé des huit pays membres.

Il a salué les mesures prises par les autorités pour contenir la pandémie en vue d'éviter le chaos. Il a indiqué que la COVID-19 a bouleversé tous les domaines économique et social du monde entier. Il convient donc, selon lui, de prendre la pleine mesure de la situation et d'agir vigoureusement et collectivement.

C'est pourquoi, a-t-il laissé entendre, à l'échelle de l'UEMOA, la Commission, la BCEAO et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) ont soutenu les efforts des Etats en apportant chacun une contribution à la résilience et à la relance économique.

C'est ainsi que dans ce cadre, a annoncé M. Sawadogo, la Commission a pu mobiliser une somme de 15 milliards F CFA pour renforcer le fonds de bonification de la BOAD et favoriser par ce biais, la levée de ressources financières supplémentaires dont les Etats ont besoin immédiatement.

Egalement, a-t-il poursuivi, la commission a pris des mesures qui sont, entre autres, l'évaluation de l'impact économique et financier de la COVID-19 et enfin la sensibilisation des partenaires techniques et financiers pour un effort urgent à l'endroit des pays.

Le ministre de la Santé, Claudine Lougué, a traduit sa reconnaissance au donateur pour cet important appui financier qui vient renforcer la qualité du diagnostic et de la prise en charge des patients. Elle a rassuré que ce don sera utilisé à bon escient pour accroître l'offre de soins.

Tout en félicitant le personnel de santé pour son abnégation qui a permis de réduire la propagation du virus, elle l'a invité à doubler de vigilance, car les Burkinabè vont apprendre à vivre avec cette maladie. Le ministre a déploré un relâchement observé au sein de la population dans le respect des mesures-

barrières. Cependant, a-t-elle prévenu, la maladie existe toujours. Avec l'ouverture des frontières en vue, elle a invité la population au respect stricte des mesures.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.