Cote d'Ivoire: Port d'Abidjan/ Lutte contre la Covid-19 - La communauté portuaire offre plus de 278 millions FCFA au gouvernement

La communauté portuaire d'Abidjan s'est résolument inscrite dans la dynamique de solidarité impulsée dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 en Côte d'Ivoire. Dans cet élan de solidarité, elle a fait un important don, le mercredi dernier, à plusieurs structures étatiques.

Au cours de la cérémonie de remise de ces dons composés entre autres, aussi bien de matériels sanitaires que chèques, le ministre des Transports, Amadou Koné a salué les donateurs pour avoir mutualisé les forces pour appuyer le gouvernement.

En effet, c'est un don de 50 479 500 FCfa en vivre et 227 828 000 FCFA en non vivre, soit un total de 278 307 530 FCFA offerts au ministère des Transports (29 998000 Fcfa), ministère de l'Enseignement supérieur à travers l'Institut pasteur (49 598 000 Fcfa), le ministère de la Santé et de l'hygiène publique (24 000 000 FCfa), le ministère de la Solidarité et de la cohésion sociale (114 979 500 ,FCFA), le ministère de la Sécurité et de la protection civile (23 950 000) et le ministère de la Défense (23 950 000 FCFA).

«Je tiens à remercier vivement toutes les entreprises de la plateforme portuaire d'Abidjan, qui ont su s'adapter au contexte nouveau en mettant en application les décisions gouvernementales édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, afin d'assurer la pérennité de leurs activités pour permettre à la Côte d'Ivoire de poursuivre son développement » a dit le ministre Amadou Koné.

Qui a tenu à rassurer que la fermeture du port ne concerne que les passagers et non les marchandises. « Il n'y a pas de pénurie en ce qui concerne les matières premières. On continue de faire le ciment, on continue d'exporter nos matières premières…

Les ports d'Abidjan et de San-Pédro sont, pour l'instant, dédiés pour l'instant 100% aux marchandises. Nous n'avons donc pas à s'inquiéter » a-t-il fait savoir.

Le directeur général du port d'Abidjan, Hien Sié, a relevé que les difficultés traversées par les différents secteurs d'activité du port du fait de la Covid-19 ne sauraient être un frein vers l'objectif qui est de contribuer l'économie nationale.

Le DG du Port est revenu sur l'impact de la Covid-19 sur le secteur portuaire. Il a relevé, à cet effet, qu'au premier trimestre, le port a enregistré une baisse de 7%. Tout en précisant que la baisse de 7% est toutefois contenue, il a également annoncé qu'un rattrapage est attendu sur les mois à venir.

La ministre de la Solidarité et de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Mariétou Koné a salué l'action de la communauté portuaire qui, selon elle, est de nature à contribuer à rallonger l'élan de solidarité engagé pour faire reculer la Covid-19 en Côte d'Ivoire.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Adama Diawara, a indiqué que 100 mille tests de Covid-19 ont été réalisés par l'Institut pasteur à ce jour.

« Au niveau des universités Félix Houphouet Boigny, Nangui Abrogoua et l'Institut national polytechnique Houphouët-Boigny, il y a des gels et solutions hydro-alcooliques qui ont été fabriqués et utilisés » a dit le ministre. Qui a déclaré que les résultats de plusieurs recherches sont attendus les temps à venir.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.