Sénégal: Attaque de la Gendarmerie à Mballou - 13 personnes interpellées

11 Août 2020

Des jeunes de Mballou (département de Bakel) se sont attaqués à des gendarmes qui leur interdisaient d'organiser une partie de football. Deux gendarmes ont été blessés lors de cet incident.

Cette interdiction entre dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Le gouverneur de la région de Tambacounda, Oumar Mamadou Baldé, a donné instructions de procéder à l'arrestation de tous les jeunes impliqués dans ces jets de pierres.

Treize parmi les présumés fauteurs de troubles et dirigeants ont été arrêtés par les gendarmes. «Tout est parti d'un problème qui a opposé deux groupes rivaux. Ils souhaitaient organiser un rassemblement sur un terrain de football.

Compte tenu du contexte du coronavirus, la manifestation a été interdite. Ils ont donc voulu s'opposer à cette interdiction, en commençant par des échauffourées dans le stade. Et la gendarmerie a procédé à des arrestations.

Mais j'ai été particulièrement outré de constater que ces gens s'en sont pris au poste de Gendarmerie. C'est inacceptable et intolérable. C'est inadmissible qu'un symbole de l'État soit attaqué », déplore le gouverneur.

«C'est pour cette raison que, dans la nuit, nous avons dépêché l'escadron de Bakel renforcé par le Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (Garsi) de Kidira pour prendre Aloundou et Mballou, dans le sens de marquer l'autorité de l'État, a ajouté le gouverneur. Toutes les personnes impliquées seront présentées au Tribunal de grande instance de Bakel.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.