Cote d'Ivoire: Marchés publics - Le régulateur lance l'audit de 200 marchés de gré à gré passés de 2014 à 2017

Cote d'Ivoire Flag

L'Autorité de régulation des marchés publics (Anrmp) a lancé le 6 août l'audit d'un échantillon de 200 marchés publics passé de gré à gré au cours de la période 2014-2017. Les commandes publiques ciblées représentent 22, 5% du nombre total des marchés de gré à gré passés par huit ministères sur la période concernée.

Selon Coulibaly Yacouba Pénagnaba, président de l'Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics, l'audit des structures publiques s'inscrit dans le cadre des règles de bonne gouvernance. «

Passer un marché de gré à gré dans le fonctionnement de l'administration est parfaitement admis. Cependant, nous avons un Code des marchés publics qui encadre ce mode de contractualisation.

Il importe donc de procéder à une revue périodique afin de nous assurer du respect du cadre légal. Ce sont des ressources importantes qui sont engagées et l'État se donne les moyens de vérifier le processus permettant leur utilisation pour la satisfaction des besoins des populations », a-t-il expliqué.

En 2014, un audit similaire commandité par l'Anrmp portait sur les marchés attribués de 2011 à 2013.

L'Autorité de régulation des marchés publics est une institution ayant en charge la régulation des marchés publics en Côte d'Ivoire. Elle a pour missions, entre autres, de réaliser les audits indépendants de la passation, de l'exécution et du contrôle de la commande publique.

A ce titre, elle évalue périodiquement les procédures et pratiques du système de passation des marchés publics et des contrats de Partenariats Public-Privé et propose des mesures de nature à améliorer le système dans un souci d'économie, de transparence et d'efficacité .

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.