Cameroun: Chambre des Comptes - Yap Abdou aux commandes

Le magistrat chevronné a été nommé lundi à la faveur d'un décret du président de la République.

L'homme qui est désormais appelé à présider aux destinées de la Chambre des Comptes de la Cour suprême, est un habitué des arcanes du monde judiciaire camerounais. Magistrat hors hiérarchie du premier groupe, Yap Abdou est rompu aux tâches juridictionnelles. Il a près de 35 années d'expérience d'exercice depuis la fin de ses études à la division judiciaire de l'Ecole nationale d'Administration et de Magistrature (Enam) en 1985. Après avoir œuvré à l'implémentation et au rayonnement du Tribunal criminel spécial (TCS) de 2012 à 2017, il sera ensuite nommé premier avocat général au parquet général près la Cour suprême. Si l'on se fie à son parcours professionnel, ce magistrat chevronné a longtemps roulé sa bosse dans les tribunaux. C'est ainsi qu'il a, entre autres, occupé les fonctions de président des Tribunaux de première et grande instance du Dja-et-Lobo à Sangmélima. Yap Abdou a également été porté à la tête du Tribunal de première instance de Yaoundé avant d'être nommé au secrétariat général de la présidence de la République comme chargé de mission.

Une trajectoire consolidée par moult stages de formation, tant dans le domaine purement judiciaire, du contrôle financier que de l'arbitrage et la médiation, au pays et à l'étranger. L'ancien Premier avocat général près la Cour suprême a donc des arguments à faire valoir. Arrivé à la tête de la Chambre des Comptes suite au décret présidentiel du 10 août dernier, il devra œuvrer à ce que cette juridiction financière atteigne les missions qui lui sont dévolues. Notamment, contrôler et juger les comptes publics. Né à Foumban en novembre 1956, Yap Abdou a été élevé à la dignité de grand officier de l'Ordre national de la valeur.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.