Cameroun: Tondè - Un centre d'accueil pour seniors

La première pierre de la structure, initiative de l'église catholique, posée hier, 11 août, par le gouverneur du Littoral.

C'est à Pk28, dans la localité de Tondè, département du Nkam, que ce sera érigé le Centre d'accueil et d'animation de personnes âgées du Cameroun. La pose de la première pierre du futur centre a été effectuée hier, 11 août 2020, par le gouverneur du Littoral. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua dira toute son appréciation, voire son enthousiasme, pour ce projet, dont l'ampleur l'a impressionné, une œuvre qu'il n'avait « pas imaginée si gigantesque ». Avant d'ajouter : « Voir des investissements de ce genre nous encourage ».

Dans son ensemble, le projet s'étend sur 12 hectares titrés et en implique 48 autres, en concession. D'autres détails sur l'initiative ont été donnés par Daniel Enyegue, membre du comité de pilotage du projet. « L'histoire de centre commence en 2016 lorsque la Congrégation des sœurs missionnaires de l'oratoire (... ) pense pour la première fois à la création d'un centre dédié à la prise en charge des personnes âgées », expliquera-t-il.

De nombreuses raisons auront motivé les religieuses, et notamment divers constats, s'agissant des personnes âgées : difficulté d'accès aux soins de santé ; sous-alimentation ; coût élevé du traitement des pathologies liées au vieillissement ; pauvreté ; difficulté d'accès au crédit et à l'emploi ; rareté des opportunités de formation ; habitat précaire, etc. « Face à cette situation peu reluisante », poursuivra M. Enyegue, la congrégation a donc réfléchi à la création d'un cadre « qui apportera des solutions concrètes » aux divers problèmes susmentionnés.

Il s'agira donc d'un complexe social multifonctionnel poursuivant plusieurs objectifs : améliorer la prise en charge sanitaire et nutritionnelle des personnes âgées démunies ; accroître la participation des personnes âgées au processus de développement ; assurer leur protection contre toute forme de maltraitance et de violence ; renforcer les capacités des familles, des organisations d'encadrement des communautés, et la prise en charge des personnes âgées, etc. La capacité d'accueil devrait osciller autour de 200 pensionnaires, et le centre disposera aussi d'un centre de santé, avec un service de gériatrie, un centre de formation professionnelle (art, artisanat et agropastoral), une bibliothèque, une médiathèque, entre autres.

En outre, le projet entend être un centre de revalorisation des personnes âgées, une plateforme d'échanges intergénérationnels, de reconversion et de resocialisation, dira pour sa part Sœur Marie Hildegarde Dissakè, de la Congrégation des sœurs missionnaires de l'oratoire.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.