Cameroun: Chambre administrative - Daniel Ndoumbe Eteki confirmé

Celui qui assurait l'intérim à la tête de cette instance judiciaire depuis octobre 2019 a été nommé lundi par décret présidentiel.

Sa carrière de magistrat est remplie. Elle a commencé en 1984, après sa sortie de l'Ecole nationale d'Administration et de Magistrature. Daniel Ndoumbe Eteki, 63 ans, président de la Chambre administrative de la Cour suprême est le profil type des magistrats de siège. Celui qui était à la tête de cette instance judiciaire à titre intérimaire depuis octobre 2019, après le décès d'André Belombé, commence sa carrière comme juge au tribunal de première instance de Nkongsamba. Son parcours long et riche l'a conduit dans les quatre coins du pays. Daniel Ndouble Eteki aura été tour à tour, président du tribunal de première instance de Nanga-Eboko (1986-1989), président du tribunal de première instance de Maroua (1989-1994), président du tribunal de première instance d'Ebolowa (1994-1998), président du tribunal de grande instance du Moungo à Nkongsamba (1998-2000), président du tribunal de première instance de Douala (2000-2001).

La rigueur et la rectitude qui lui sont reconnues militeront sans doute pour sa nomination, entre 2001 et 2006, au poste de vice-président de la Cour d'appel du Nord à Garoua. Cinq ans après, son ascension professionnelle remarquable le propulse au poste de conseiller à la Cour suprême. Poste qu'il occupera pendant quatre ans. En 2010, Daniel Ndoumbe Eteki est nommé à la tête de la Cour d'appel du Nord, avant d'être muté en 2014 à la Cour d'appel de l'Ouest.

De retour à la Cour suprême comme conseiller en 2017, il a été président de la Section contentieux de la fonction publique. Ce natif de Douala, région du Littoral, dit avoir accueilli la nouvelle de sa nomination « avec surprise et surtout une grande motivation ». Surtout « qu'on ne peut pas se mettre à la place de celui qui nomme ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.