Madagascar: Musique - Fanaiky reprend du poil de la bête

L'électrisant bassiste Fanaiky nous revient avec une nouvelle composition intitulée « Izy ireo ». En voilà une bonne nouvelle qui a bien emerveillé les férus du jazz.

Un personnage vraiment unique en son genre dans le milieu de la musique actuelle, bien qu'on lui reconnait déjà une carrière des plus riches qui a enchanté toute une génération. Fanaiky Rasolomahatratra ne cesse de surprendre par l'identité propre de ses compositions, à savoir une touche funky, qui conjugue à la fois modernité et tradition dans ses sonorités, le tout se sublimant par son amour du jazz également.

Fanaiky, comme il est plus communément nommé dans le milieu, revient de loin pour nous enchanter à nouveau en cette période assez morose, où une bonne dose de bonne humeur ferait du bien. Diagnostiqué d'une sévère maladie il y a de ça près de deux ans maintenant, cet illustre bassiste au caractère taquin et bien trempé a suscité l'engouement et la solidarité de ses pairs, mais également de ses nombreux fans pour le soutenir.

Au terme d'une longue traversée du désert donc, Fanaiky retrouve ce dynamisme qu'on lui reconnait, pour nous embarquer à nouveau aux rythmes de sa guitare basse pour un voyage musical teinté d'exotisme. C'est avec une nouvelle chanson intitulée « Izy ireo », qu'il nous envoûte tout en nous illustrant le récit de ces fameux « autres qui ne sont pas nous ! ». A sa manière, il nous livre alors une vision fédératrice et plus salvatrice de ce que devrait être une société plus homogène et solidaire.

Toujours aussi jovial

Un retour fracassant mais restant néanmoins toujours aussi sobre et humble comme on lui reconnait. « Izy ireo » reste un morceau tout à son image que Fanaiky se plait à interpréter fièrement, se gambadant joyeusement aux bords de la mer et sous les vents exotiques de la côte, comme il l'illustre dans son clip-vidéo. Marquant sans aucun doute un nouveau départ pour lui, après ce long périple qu'il a traversé pour vaincre sa maladie, ce titre illustre aussi le début d'une consécration qu'il a déjà annoncé au début du mois de juillet.

Trente-cinq ans de carrière, trente-cinq ans passés à enchanter et réjouir les férus de jazz de tous horizons, c'est de cela qu'il s'agit. Entouré de ses illustres pairs, en particulier les jazzmen de la nouvelle génération qui l'admirent, Fanaiky nous peaufine ainsi des retrouvailles bien mélodieuses, qu'il nous tarde de découvrir une fois ce long confinement terminé. Vivement un bon gros concert de jazz bien chaleureux et jovial, pour raviver comme il se doit notre amour de la musique et pour clôturer cette année qui fut assez terne.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.