Madagascar: Traitement - Moins d'affluence dans les centres de santé de base

Le calme revient dans les centres de santé de base (CSB) de la capitale. Le Dr Mbolaniaina Andrianavony, médecin chef du CSB Ambohimangakely reprend son souffle dans son bureau.

Il n'est plus aussi débordé qu'il y a quelques semaines où les cas suspects de coronavirus ou ceux qui « prétendent » présenter les symptômes de la maladie, affluaient. De moins en moins de patients viennent en consultation chez lui. « Le nombre de patients a diminué depuis la fin de la semaine. Nous n'avons plus que cinquante à soixante patients, en une journée, contre une centaine, il y a encore quelques jours », indique ce médecin. Ce n'est pas un cas isolé, d'autres CSB dans la ville d'Antananarivo, ont, également connu une baisse du nombre des patients.

Une dizaine, une vingtaine, voire une trentaine, par jour selon l'affirmation de quelques médecins, contre près d'une centaine, il y a quelques semaines passées. « Nous n'avons plus que des cas positifs, si auparavant, tout le monde, même les personnes qui ne présentent pas réellement les symptômes de la maladie, venaient ici juste pour avoir les médicaments », indique un médecin. Selon d'autres médecins, l'épidémie est en phase de décroissance dans la région Analamanga, c'est ce qui expliquerait qu'il y a moins d'affluence dans les CSB.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.