Togo: Une Commission d'inspection pour éviter le Drame de Beyrouth au Port Autonome de Lomé

Suite au drame survenu au port de Beyrouth au début du mois, le gouvernement togolais veut prévenir que guérir.

Il a été décidé la création d'une commission d'inspection des magasins portuaires de stockage des marchandises dangereuses.

« Les efforts doivent se concentrer sur la sécurité et la sûreté des installations portuaires par la veille et la surveillance », a indiqué Yark Damehame, le ministre de la Sécurité.

Ainsi, le Togo va se conformer aux normes IMDG Code (International Maritime Dangerous Goods Code) qui régit quant à elle le transport maritime des marchandises à risque.

Rappelons que le 4 août dernier, deux explosions ahurissantes ont ravagé le port de Beyrouth et près de la moitié de la capitale libanaise, faisant, selon un bilan toujours provisoire, 171 morts, plus de 6.000 blessés, environs 40 disparus dont 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées y est à l'origine.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.