Angola: Une secrétaire d'État encourage la dénonciation des actes discriminatoires

Luanda — La secrétaire d'État aux Droits de l'homme et à la Citoyenneté, Ana Januário, a encouragé mercredi, à Luanda, la population à dénoncer tout acte discriminatoire, car il constitue une pratique criminelle.

La responsable a fait cette déclaration à la presse, lors d'un séminaire sur la Convention pour l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, promu par le Ministère de la Justice et des Droits de l'homme.

Elle a dit que la population devrait avoir une culture de dénoncer les cas de discrimination, en mettant l'accent sur le racisme, pour sanctionner pénalement les contrevenants et décourager de telles pratiques dans le pays.

Selon la secrétaire d'État, peu de plaintes pour délits de discrimination sont enregistrées dans les organes judiciaires du pays, car nombre de ces affaires sont résolues de manière extrajudiciaire.

Elle a souligné que le Ministère de la Justice et des droits de l'homme était engagé dans la collecte d'informations sur la discrimination raciale, afin que ses mentors soient jugés et condamnés.

Il a fait savoir que le but du séminaire était de sensibiliser le public à la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, du point de vue des droits de l'homme, ainsi que de promouvoir la connaissance des principales obligations de la convention, des instruments et orientations régionaux et internationaux pertinents.

Au cours de la rencontre d'une journée, les participants ont abordé des sujets tels que «La convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, dispositions et défis pour la mise en œuvre en Angola» et «Questions pratiques pour l'élaboration des rapports nationaux des Droits de l'homme sur la Convention ».

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.