Congo-Brazzaville: Disparition - Un Congolais a tiré sa révérence à l'hôpital de Melun

Rod Alain Calvet Louhoho, 49 ans, a été retrouvé inconscient sur le quai de la gare RER D DE Cesson, dans la nuit de samedi à dimanche 9 août, par les pompiers du département de Seine-et-Marne, en France. Admis aux urgences de l'hôpital de Melun, il est décédé le 10 août.

Il s'était rendu dans la journée de samedi auprès des amis du côté de Courbevoie près de Paris. Après une journée de réjouissances, comme à l'accoutumée de fin de semaine pour la plupart des Congolais dans la région parisienne, alors qu'il retournait chez lui, en transport en commun, à destination de Le Mée-sur-seine, sa gare de résidence, il a dû descendre, pour des raisons inconnues, à la gare de Cesson.

Admis aux urgences de l'hôpital de Melun vers une heure du matin, il a été déclaré mort le lundi 10 août en début d'après-midi.

Étant sans famille en France, c'est l'un de ses amis congolais qui a été averti pour venir reconnaître le corps. C'est grâce à ce dernier que la communauté a été sensibilisée via la presse et les réseaux sociaux. Les témoignages de soutien et les marques d'amitié se succèdent, mettant les Congolais dans l'embarras sur la probable organisation des obsèques à la suite de la mort tragique de leur compatriote.

Son entourage se souvient d'un homme fréquentable, gentil et courtois. Il était arrivé en France il y a 5 ans.

La police française a ouvert une enquête dont elle rendra les résultats à l'issue de celle-ci, confie son compatriote, seul interlocuteur au dossier.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.