Ile Maurice: Pravind Jugnauth - «Dir mwa kot monn foté ?»

La BBC, les critiques, les experts, le Covid-19... Lors de son point de presse - à laquelle l'express n'était pas invité, nos journalistes s'étant fait refouler à la porte - le Premier ministre a, en ce mercredi 12 août, une nouvelle fois évoqué la façon dont la pandémie de Covid-19 a été gérée à Maurice. Histoire de dresser un parallèle avec la gestion de la crise autour du Wakashio. A la question d'un confrère, qui souhaitait savoir si des excuses étaient de mise, Pravind Jugnauth a répété : «Exkiz ? Bé dir mwa kot monn foté ? (... )»

Quant à l'exercice de pompage à bord du vraquier, il a déclaré : «Ress ziss, fason dé parlé, enn tigit, pou bizin koumma nou dir 'graté'... » Laissant ainsi entendre que pratiquement toute l'huile avait déjà été pompée du Wakashio. Le fioul récolté sera recyclé, a expliqué le chef du gouvernement. Interrogé au sujet de la marche à suivre quant à l'épave du vraquier, il a déclaré qu'une partie pourra être remarquée au cas où le navire se disloquerait. Qui plus est, 3.5 km de bouées ont été déployées. Par ailleurs, les écoles qui étaient fermées jusqu'ici rouvriront dès demain, a annoncé le PM.

Il a, par ailleurs, fustigé les experts en tous genres et l'interview qu'il a accordée à la BBC. «Tou dimounn inn vinn expert... ziska kite surfer inn vinn expert (... )»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.