Cameroun: Ligue des champions - héros inattendu, Choupo-Moting envoie le PSG en demie

Le Camerounais Eric Maxim Choupo-Moting, un temps non-qualifié pour la compétition, a délivré le Paris SG contre l'Atalanta (2-1), mercredi, d'un but au bout du temps additionnel qui a envoyé son équipe en demi-finale de la Ligue des champions.

Le destin d'un homme tient parfois à peu de chose, surtout dans l'univers du football. Le cas du Camerounais Eric Maxim Choupo-Moting est en ce sens tout à fait éloquent. L'attaquant parisien n'aurait pas dû être sur la pelouse du stade Estadio da Luz de Lisbonne, où se déroule, depuis mercredi soir, la phase finale de la Ligue des champions 2020.

Absent de la liste initiale déposée par le club parisien en février, avant le grand chamboulement causé par la pandémie de la Covid-19, le Camerounais a finalement bénéficié de la séparation brutale entre le PSG et Cavani pour faire son retour dans le groupe sur la pointe des pieds.

Alors que l'Uruguayen refusait de prolonger son contrat de deux mois pour disputer cette campagne européenne, Choupo-Moting, dont l'avenir sportif s'écrivait en pointillés, a logiquement accepté de rester durant l'été pour « faire le nombre ».

Attendu comme un joueur d'appoint, derrière les Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria, voir Sarabia et Draxler, le natif d'Hambourg s'est mué en héros.

Alors que le PSG se dirigeait vers une nouvelle défaite humiliante, face aux modestes Italiens de l'Atalanta Bergame, le Lion Indomptable a été lancé à la 79e en remplacement du fantôme d'Icardi par Thomas Tuchel.

Englué dans ses choix absurdes, surtout dans l'entrejeu, le technicien allemand était alors virtuellement limogé du PSG, car on imaginait alors mal Doha lui pardonner ce nouvel affront. En servant Neymar, dont le centre a trouvé Marquinhos pour l'égalisation (90e), Choupo-Moting a offert un sursis à son mentor, qui l'avait fait venir à Paris après l'avoir dirigé à Mayence.

Puis a délivré le club parisien, qui célébrait le jour même ses cinquante ans d'existence, en concluant un mouvement à trois avec Mbappé et Neymar (93e). L'extase pour le PSG, dont la première et dernière demi-finale de C1 datait de 1995 (les attaquants s'appelaient alors George Weah et Patrick Mboma).

L'extase aussi pour le Camerounais, loué pour ses qualités humaines et moqué pour certaines prestations sportives. Mercredi soir, Choupo-Moting a définitivement effacé son geste « technique » du 8 avril 2019 : involontairement, il avait privé son co-équipier Nkunku d'un but tout fait. C'est désormais son but historique qui restera dans les mémoires.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.