Cote d'Ivoire: An 1 de mort de Dj Arafat - Ce qui s'est passé, hier

DJ Arafat

12 août 2019-12 août 2020, cela fait déjà un an que Arafat Dj, de son vrai nom Houon Ange Didier, a rangé éternellement son micro. Pour commémorer cette première année de sa mort, les chinois (fans de l'artiste), se sont donné rendez-vous, le mercredi 12 août 2020 sur le site de l'accident à Abidjan-Cocody-Angré, pour lui rendre hommage.

Habillés pour la plupart en tricots de couleur noire ou blanche à l'effigie de leur idole, Daïshikan, les fans de ce dernier, surnommés "les chinois", ont pris d'assaut le lieu de l'accident. À quelques mètres de leur position, l'on les entendait fredonner déjà les chansons de leur président notamment les titres "Je gagne temps", "Diéssimi djéka", et autres que les chinois reprenaient en chœur joie. Une fois sur le lieu, incroyable !

Un monde inonde toutes les deux voies menant au lieu de l'accident depuis le carrefour de l'ancienne ambassade de la République populaire de la Chine. Les véhicules sont interdits d'accès. Comme les chinois, eux-mêmes, ont l'habitude de le dire, "il n'y a pas trahison en chine". Hé oui ! Ils n'ont pas failli à cette règle d'or qui fonde la chine, même à la mort du Zeus, du roi du Coupé-décalé.

Même dans sa tombe, les chinois lui sont restés fidèles. Une foule en liesse avec des sifflets, court dans tous les sens avec un drapeau de la Chine(Le pays). Très hardis, des motards se donnent à une parade comme s'ils étaient immortels, vu les figures fantaisistes qu'ils exécutaient sous les cris et applaudissements du public.

Pour le show, un podium a été installé sur le lieu, également au stade de la commune. Danses et chants étaient au rendez-vous. Les mesures- barrières de lutte contre la Covid-19 ont rarement été respectées par les nombreux fans du Daïshi. Cette commémoration s'est tenue en présence des forces de l'ordre.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.