Congo-Kinshasa: Journée Internationale de la Jeunesse - Billy Kambale invite les jeunes à l'auto prise en charge

12 août 2020, le monde célèbre la Journée Internationale de la Jeunesse, sous le thème : «Engagement des jeunes pour une action mondiale». A cet effet, les Fonds des Nations Unis pour la Population (UNFPA), en appui au Ministère de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, a organisé une cérémonie officielle, au Musée National de la République Démocratique du Congo.

Celle-ci était caractérisée par le thème national «Engagement et participation de la Jeunesse pour le développement de la RDC à l'horizon 2050». Billy Kambale, Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, a commémoré cette journée en appelant les jeunes à une auto prise en charge pour l'autonomisation des jeunes. Car selon lui, la plus grande bataille qu'un homme peut mener, c'est contre lui-même.

«Cette catégorie de jeunes entrepreneurs ainsi que des étudiants veillent à la survie de la République. D'où, ils ne peuvent pas être pris pour compte », a-t-il fait savoir, citant également dans le lot les jeunes dans les institutions et dans le Gouvernement tels que le Vice-ministre des Hydrocarbures, l'Imam Moussa Mondo, le Vice-ministre de l'énergie et Ressources hydraulique, Papy Pungu, le Vice-ministre des Finances Junior Mata, et bien d'autres. Mais aussi, des jeunes dans l'agriculture pour lesquels ont été initiés les brigades agricoles d'Impuru dans la commune de Maluku, qui a produit 10 tonnes de Maïs, 10 tonnes de manioc.

«Avec l'appui du Président de la République, nous ne sommes plus sur 30 hectares mais sur 800 hectares avec un tracteur propriété du Ministère de la Jeunesse, pour ensuite le propager à travers la République », a fait comprendre Billy Kambale.

La bataille contre la covid-19

Cependant, il a laissé entendre qu'une proposition de loi est en cours pour régir la Jeunesse congolaise avec un âge bien déterminé pour tout jeune congolais. Et, a insisté sur le fait que sans la clairvoyance et le leadership du Chef de l'Etat, la RDC serait plongée dans un carnage dû à la Covid-19.

Selon la Directrice exécutive de l'UNFPA, Natalia Kanem, les jeunes conjuguent plusieurs efforts pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontées leurs communautés en première ligne contre la Covid-19. Elle estime que les conséquences de la pandémie sont désastreuses pour les jeunes qui voient leurs droits et choix considérablement réduits par la perte d'accès à l'emploi, à l'éducation et aux services essentiels notamment, aux services de santé sexuelle et reproductive. Les jeunes femme et filles sont particulièrement vulnérables.

Pour conclure, Natalia Kanem indique qu'il faut assurer l'accès prioritaire des jeunes à l'éducation, aux outils et aux services dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel. Et que toutes les générations travaillent main dans la main pour relever les défis et aider les jeunes à bâtir un avenir plus inclusif et durable pour tous.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.