Sénégal: Anticipées de philosophie - Ziguinchor assure avoir pris les mesures de prévention du Covid-19

Gare routiere de Zinguinchor dans le sud - Transit center in Ziguinchor, main city of the Casamance region

Ziguinchor — L'organisation des épreuves anticipées de philosophie est un "test sanitaire" réussi à Ziguinchor (sud), où les autorités académiques attendent l'examen du baccalauréat général pour mieux peaufiner leur "stratégie" de prévention du Covid-19, a dit à l'APS l'inspecteur d'académie Cheikh Faye.

Des réunions préparatoires ont eu lieu dans les trois départements de la région pour identifier "les obstacles et les contraintes" à la prévention du Covid-19 durant le déroulement des épreuves d'examen, selon M. Faye.

"Tout a été fait sans couacs majeurs. Avec l'épreuve de philosophie, nous avons réussi le test sanitaire", a-t-il assuré lors d'une tournée des centres d'examen, lors des épreuves anticipés de philosophie, en compagnie du gouverneur de la région et de plusieurs acteurs de l'enseignement.

"Nous nous félicitons de la bonne organisation des épreuves de philosophie. La mise en place du dispositif de protection sanitaire est bien effective. Il y a une belle présence des surveillants, et l'examen a démarré à l'heure", a indiqué Cheikh Faye.

Selon lui, seuls deux centres d'examen ont eu un retard d'une vingtaine de minutes au démarrage des épreuves.

"Nous considérons ces épreuves anticipées de philosophie comme un test sanitaire, que nous avons réussi. Nous avions au préalable identifié les contraintes et difficultés. Nous avons procédé à la délocalisation de certains centres qui se trouvaient dans des zones inondées", a expliqué l'inspecteur d'académie.

"Toutes les contraintes liées à la pandémie ou à la pluviométrie ont été levées, a-t-il assuré. C'est un test réussi en attendant le baccalauréat général".

Mbaye Dionne, l'adjoint du gouverneur, chargé des affaires administratives de la région, a salué "le respect du protocole sanitaire établi par les autorités sanitaires, avec la mise en place d'un dispositif de lavage des mains devant chaque centre d'examen".

La distanciation physique est de rigueur dans les salles d'examen, qui disposent de gel hydroalcoolique et masques, a-t-il fait remarquer.

"Pour le baccalauréat général (prévu début septembre), il nous faudrait davantage de produits de prévention sanitaire. L'académie de Ziguinchor a fait part à l'office national du baccalauréat de ses besoins. Nous voulons relever le défi de la prévention lors du baccalauréat général", a assuré Cheikh Faye.

La région de Ziguinchor présente 11.873 candidats à l'examen du baccalauréat. Ils sont répartis dans 33 centres et 40 jurys.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.