Madagascar: AFT - Rétrospective des quatre mois de confinement

En tant que promoteur de la culture, l'Alliance française d'Antananarivo a initié des événements culturels par le biais des plateformes de diffusion en ligne.

Comme la plupart des établissements privés en général, et ceux, plus particulièrement œuvrant dans le domaine de l'Enseignement, de la Lecture publique et de la promotion de la Culture, l'Alliance Française d'Antananarivo, une association de droit malgache reconnue d'utilité publique, a été fortement touchée sur le plan économique et social par la crise sanitaire de Covid 19, devant suspendre et reporter ses activités depuis le 21 mars 2020, début de la mesure d'état d'urgence décrétée par l'Etat malgache.

Comme la plupart des organisations privées, elle a été contrainte de procéder à la suspension du contrat d'une partie de ses ressources humaines.

Malgré tout cela, l'AFT continue, par tous les moyens, d'accomplir ses missions. L'AFT maintient le contact avec son public et ses adhérents et les rassure par les initiatives prises face aux restrictions relatives à la pandémie. Les apprenants dont les cours ont été suspendus continuent actuellement d'apprendre le français à distance, accompagnés par 30 enseignants qui participent activement à cette transition numérique. « Concernant les formations extra-muros, dans le respect des mesures sanitaires et d'un commun accord avec les entreprises, les stagiaires ont pu bénéficier de nos formations en présentiel autant qu'à distance. Par ailleurs, en télétravail, nous avons maintenu la communication auprès de nos entreprises partenaires et prospecter de nouveaux clients. Dans le but d'assurer une continuité pédagogique, nous avons publié régulièrement, sur les réseaux sociaux, des activités pédagogiques en ligne pour tous les niveaux à faire en autonomie » a certifié le responsable de l'établissement. Ces activités qui ont pour but de leur apporter une aide dans la préparation aux éventuels examens DELF et DALF ou pour ceux ayant suivi des cours réguliers au sein de l'établissement.

L'AFT, étant à l'heure du numérique, dispose d'une bibliothèque virtuelle appelée KoomBook permettant aux adhérents de se ressourcer à partir de leur téléphone portable. Le KoomBook crée un hotspot wifi sur lequel les utilisateurs peuvent se connecter à l'aide d'un smartphone, d'une tablette ou d'un ordinateur pour accéder à des milliers de ressources éducatives, culturelles ou cognitives. Il peut aussi être connecté à un téléviseur ou un vidéoprojecteur pour des activités de groupe. Un système de prêt de livre sur rendez-vous a également été mis en place afin d'éviter le flux humain à la médiathèque. Les adhérents ont la possibilité de passer une commande en ligne sur la page Facebook de l'AFT, des publications des commandes sont effectuées systématiquement sur la page de la Médiathèque Christine de GunzbourgAft.

En tant que promoteur de la culture, l'Alliance française d'Antananarivo a initié des événements culturels par le biais des plateformes de diffusion en ligne. Par ailleurs, elle a aussi bénéficié d'une collaboration avec leurs médias partenaires qui a rendu possible la promotion à l'échelle nationale des œuvres et créations artistiques.

Plusieurs initiatives ont été organisées et rendues possible grâce au soutien des artistes, la collaboration avec plusieurs acteurs culturels actifs de Madagascar et surtout de Telma Madagascar qui a été le partenaire officiel de la Fête de la Musique.

Actuellement, l'AFT fait au mieux pour maintenir son fonctionnement malgré le contexte. Des perspectives ont été mises en œuvre pour faire face à toute situation. Entre autres, la digitalisation des activités de l'AFT . Une plateforme d'apprentissage en ligne est en cours de développement. Cette plateforme d'auto apprentissage permettrait aux enseignants de proposer différentes activités pédagogiques aux apprenants, en complément des cours en présentiel.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.