Madagascar: Palais de justice à Anosy - Recrudescence des rabatteurs

Face aux agissements de gens malintentionnés, en particulier des rabatteurs, le ministère de la Justice a pris de nouvelles dispositions pour identifier ces derniers, notamment, en installant des caméras de surveillance mais cela ne les ont pas empêchés de s'adonner à leur basse besogne.

Avec la récente reprise des activités des juridictions, et ce, après quatre mois de confinement, les rabatteurs ont profité de la situation. Pour amadouer leurs « clients », ils disent qu'ils connaissent des personnes bien placées pour s'occuper de leurs affaires. On assiste ainsi à une recrudescence de ces rabatteurs, ces derniers temps. Une responsable au sein du Palais de justice a mis ainsi en garde les gens qui devront se déplacer à Anosy pour régler leurs affaires en général. Le problème en est que les gens n'osent pas entrer dans le bâtiment du Palais de Justice, et c'est une occasion en or pour ces rabatteurs de les contacter. Toutefois, elle a tenu à souligner que des personnes ont été arrêtées pour usurpation de fonction et escroquerie.

Pratiques douteuses. Faut-il rappeler que des caméras de surveillance ont été installées au niveau de différentes juridictions pour combattre la corruption en général et les rabatteurs en particulier mais cela n'a pas empêché ces gens malintentionnés de s'adonner à ces pratiques douteuses. L'installation des caméras de surveillance et la clôture du palais de Justice n'ont pas su bloquer ces individus à accomplir leurs forfaits. Le problème c'est qu'ils sont en connaissance de cause des procédures judiciaires ainsi que les noms des magistrats. De ce fait, il est facile pour eux de convaincre les gens qui ont un problème à régler au tribunal d'Anosy. La lutte contre les rabatteurs ne date pas d'hier, il y aurait ainsi urgence sur le mode opératoire à prendre.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.