Madagascar: Mémoire - Le mois d'août dans l'histoire contemporaine de l'Afrique

David Dacko, né le 24 mars 1930 à Bouchia, près de Mbaïki et mort le 20 novembre 2003 à Yaoundé, est un homme politique centrafricain, qui fut président du gouvernement centrafricain de 1959 à 1960 puis président de la République centrafricaine à deux reprises, de 1960 à 1966 et de 1979 à 1981.

Août est le mois des grands évènements du continent noir. Proclamation d'indépendance, coup d'Etat, accession au pouvoir ou incarcération, Août est un mois de commémoration.

1er août 1960, le Bénin retrouve son indépendance après avoir été colonisé par la France pendant six décennies. Hubert Maga fut le premier président. Depuis l'indépendance, le Bénin a connu une histoire politique mouvementée. Les douze premières années furent marquées par une instabilité chronique, les anciennes élites coloniales, pour la plupart originaires du Sud, se disputèrent le pouvoir. En six ans, on enregistra quatre coups d'1 état et régimes militaires, venant abréger d'éphémères périodes civiles qui voient se succéder Sourou Migan Apithy, Justin Ahomadegbé et Émile Derlin Zinsou au pouvoir.

3 août 1960, c'est au tour de Niger d'accéder à l'indépendance. La République du Niger, est un pays steppique d'Afrique de l'Ouest, situé entre l'Algérie au nord-nord-ouest, la Libye au nord-est, le Tchad à l'est, le Nigeria au sud, le Bénin au sud-sud-ouest, le Burkina Faso et le Mali à l'ouest-sud-ouest. La capitale est Niamey. Hamani Diori, fut le premier président. Cet enseignant et homme d'état nigérien est une figure de l'indépendance du pays. Premier président de la République en 1960, et l'un des artisans de la création de la Francophonie dont l'ACCT (Agence pour la coopération culturelle et technique) -- actuelle Organisation internationale de la francophonie -- son régime est renversé par le coup d'état du lieutenant-colonel Seyni Kountché le 15 avril 1974.

Les Comores. 3 août 1975, est marqué par la prise de pouvoir du tandem Saïd Mohamed Jaffar-Ali Soilih à la suite d'un coup d'état. Le 3 août 1997 marque l'histoire du pays car ce jour-là, l'île d'Anjouan proclame son indépendance unilatérale à Mutsamudu en brandissant une photo de l'ancien président français Jacques Chirac avec la légende «La France pour tous», près de 7.000 manifestants ont marché jusqu'à l'ancien palais du gouverneur et hissé le drapeau tricolore. Abdallah Ibrahim, chef du mouvement séparatiste anjouanais, signe la déclaration d'indépendance qui demande à la France de « soutenir le projet sécessionniste afin d'éviter une nouvelle effusion de sang ». La déclaration d'indépendance évoque le rattachement à la France ou l'indépendance assortie d'un régime d'association. Elle demande à la France d'«entendre les cris de détresse du peuple d'Anjouan». Le 5 août 1997, les séparatistes élisent Abdallah Ibrahim « président » de l'Etat d'Anjouan.

Léon M'Ba le père de l'indépendance du Gabon. Ce pays accède à l'indépendance le 17 août 1960.

Les dates des 4 et 5 août (05 août 1960, 04 août 1983) répondent à 23 ans de distance dans la mémoire des Burkinabés, qui doivent s'interroger sur la signification, le sens profond et les enseignements qu'emportent ces deux dates historiques. Le 05 Août 1960 marque, en effet, le couronnement de la lutte du peuple paysan, ouvrier et travailleur, contre la domination et l'exploitation coloniales occidentales du territoire national : l'ancienne Haute Volta qui libérée de la tutelle française deviendra après le 04 août 1983 le « Burkina Faso », Pays des Hommes Intègres. Thomas Sankara monte au pouvoir.

Le 5 août 1962, Nelson Mandela entrait dans sa deuxième vie. Celle du captif. Le jeune avocat en lutte contre l'apartheid est alors, depuis deux ans, recherché par la police du régime. Surnommé « Black Pimpernel » (l'insaisissable), il multiplie pourtant les apparitions publiques depuis l'interdiction de son parti, le Congrès national africain (ANC), en 1960.

10 août 1991, « La grande marche du 10 août sur Iavoloha avait pourtant marqué les esprits au début des années 90 et précipité le départ du président Ratsiraka du pouvoir. Les victimes laissées sur le terrain sont aujourd'hui oubliées et apparemment, la page a été tournée par les hommes politiques actuels » écrit un journaliste témoin oculaire de l'événement tragique. La grande marche d'Iavoloha fait partie de l'histoire de Madagascar. Elle marque une étape essentielle du mouvement populaire de 1991.

Ces évènements ne sont que des échantillons de ce qui s'est passé dans le continent africain, bon nombre de pays ont vu un tournant dans leur histoire.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.