Madagascar: Betioky-Sud - Un incendie rase commerces et habitations

Une onde de choc a secoué Tongobory à Betioky-Sud. En début de semaine, un violent incendie s'est abattu sur le chef-lieu de commune.

Trente-huit commerces et habitations sont partis en fumée. Les préjudices s'élèvent à près de cent millions d'ariary et près de deux cents personnes se retrouvent sans abri. Le sinistre s'est produit dimanche aux alentours de 22h30. Faute de moyens suffisants, le fokonolona n'est venu à bout des flammes qu'au petit matin, aux alentours de 2 heures du matin. Quand l'embrasement a été enfin maitrisé, les constructions qui jalonnaient la route à Tongobory, ont laissé place à un amas de cendres fumantes. Les rares constructions encore debout ont été littéralement carbonisées. La plupart des victimes ont perdu la quasi-totalité de leurs biens.

De source auprès de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale à Tongobory, un feu mal surveillé serait à l'origine de l'incendie. Celui-ci s'est déclaré dans un commerce pour ensuite se répandre à une vitesse folle sur les maisons voisines, des constructions en dur, en tôle ou en matériaux locaux. N'ayant plus de toits, les sinistrés sont accueillis provisoirement au foyer communautaire de Tongobory.

Foyer social

La nouvelle de ce sinistre qui a dévasté une importante partie des maisons du chef-lieu de commune, est arrivée jusqu'aux autorités. Avant-hier, le médecin inspecteur du district de Betioky-Sud a apporté des moustiquaires pour ces personnes sans abri. Le député élu dans la circonscription a également envoyé sur les lieux son assistant parlementaire pour offrir aux victimes une aide en numéraire s'élevant à deux millions d'ariary. D'autres aides sont attendues après cette première intervention des autorités du district de Betioky-Sud.

La vie de la population reprend peu à peu son cours normal bien que cette fournaise ait fait d'importants dégâts sur les infrastructures commerciales et les habitations. La plupart des sinistrés ont repris leurs activités en étalant leurs marchandises le long des rues. Quant aux vendeurs ambulants de poissons frits ou d'autres produits du terroir, leur vie au quotidien ne semble pas avoir beaucoup changé.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.