Cote d'Ivoire: Election du président de la Fif - Le football ivoirien en pleine crise pré-électorale

Hier, les acteurs, les observateurs et les fans du football ivoirien se sont réveillés avec un communiqué du Comité d'urgence du Comité exécutif de la Fif.

Dans ce communiqué signé d'Augustin Sidy Diallo, futur ex-président de l'instance, il est annoncé la suspension du processus électoral, en application des articles 48 et 100 des statuts de la Fif, la convocation d'une Assemblée générale de la Fif, en session extraordinaire, en application de l'article 36 des statuts de la Fif, pour examiner les dispositions à prendre pour la poursuite des opérations électorales, l'organisation de l'Assemblée générale extraordinaire de la Fif, le samedi 29 août 2020, à Abidjan.

A l'ordre du jour de cette Assemblée générale, la délibération du rapport du Comité exécutif sur la décision de suspension du processus électoral, la recomposition de la Commission électorale et la poursuite des opérations électorales.

Ce communiqué intervient alors que les conclusions de la délibération de la Commission électorale sont attendues. Il est d'ailleurs reproché au ministre René Diby, président de la Commission électorale, d'avoir failli dans sa mission.

On évoque des violations graves et répétées des dispositions des articles 2 et 8 du Code électoral de la Fif, ainsi que des dispositions finales dudit Code.

« Le Comité exécutif de la Fif rappelle qu'il est de son devoir de s'assurer que le processus électoral soit conforme aux textes de la Fif, de la Fifa et de la Caf, et de veiller à ce qu'il soit irréprochable », conclut le communiqué signé de Sidy Diallo.

Accusé, le président de la Commission électorale, le ministre René Diby, a réagi. Ce même mercredi, par la voix de Soumahoro Mamadou, président de la Conférence des présidents de fédérations, il s'est expliqué lors d'une conférence de presse. « La Commission électorale n'est pas dissoute et ne peut pas être dissoute.

Le processus continue », a-t-il déclaré, avant d'ajouter que la Commission électorale est prête à s'expliquer devant les membres actifs de la Fif pour faire entendre leur position.

A en croire Soumahoro Mamadou, dès l'instant où la Fif a accepté que l'Africa sports d'Abidjan soit dirigé avec une double signature (Alexis Vagba et Antoine Bahi), le double parrainage est accepté. Pour lui, le rôle de la Commission n'était pas pour faire invalider une candidature.

Comme on le voit, le football ivoirien est en pleine crise pré-électorale. Comment s'en sortira-t-il ? Affaire à suivre !

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.