Madagascar: Santé de la reproduction - Conscientisation sur le danger des rapports sexuels précoces

La santé de la reproduction des adolescents reste un sujet tabou. Serait-ce l'une des raisons expliquant que les jeunes malgaches commencent leur vie sexuelle relativement tôt et sont exposés au danger des rapports sexuels précoces? En effet, 31% des filles et 22,3% des garçons âgés entre 15 et 24 ans ont eu leurs premiers rapports sexuels avant l'âge de 15 ans.

« La santé de la reproduction des adolescents reste un sujet tabou notamment dans certaines zones de la Grande île. Pourtant les parents et leurs enfants doivent en parler car les jeunes sont exposés à un véritable danger. Les rapports sexuels précoces peuvent bouleverser la vie de plusieurs personnes et pas seulement des concernés », avance Dr Angéline Razafindravelo, chef de service de la santé de la reproduction des adolescents auprès du ministère de la Santé publique.

Ces bouleversements qui peuvent constituer un véritable danger, sont surtout observés chez les jeunes filles. La grossesse précoce, l'avortement, les infections sexuellement transmissibles, le risque de cancer du col de l'utérus ou encore la fistule vésicovaginale sont une réalité dont certains jeunes ont conscience. « Les jeunes filles sont toujours les perdantes et les garçons s'en sortent facilement. J'encourage les adolescentes à garder ne pas sauter le pas trop tôt. Car une fois enceinte, une fille sacrifie son éducation et elle sera aussi mal vue », témoigne Tatamo Andrianarifetra, collégienne.

Dr Angéline Razafindravelo quant à elle, avance que si les jeunes n'optent pas pour l'abstinence, il est impératif qu'ils se protègent. « Ils peuvent recourir au conseil des médecins et opter pour les produits de planification familiale », rassure-t-elle.

À Madagascar, deux-cent-soixante-quatre centres de santé amis des adolescents proposent des prestations gratuites en matière de santé de la reproduction. À Antananarivo, ceux de Mahamasina, Isotry central Isotry annexe, Ambohipo, Tsaralalana, Ambohimanarina et Analamahitsy ouvrent leurs portes aux jeunes qui souhaitent consulter pour leur santé génésique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.