Madagascar: Hugo Louvel - « L'asphalte, une surface que j'apprécie »

Hugo Louvel a marqué les esprits avec des performances de haut vol, le weekend dernier au rallye des Bagnol-les-Bains. Il évoque les péripéties de cette course et se projette sur la 208 Cup.

Premier rallye avec la 208 et vous réalisez déjà des performances impressionnantes. Pouvez-vous résumer cette première course avec la Peugeot ?

Une course au top, même si l'on n'a pas pu faire d'essais avant le rallye. La voiture était déjà plutôt saine grâce aux réglages de base de Yohan Rossel. Dès la première spéciale, je me suis senti en confiance à son bord. Dommage pour l'ES4, où l'on a perdu du temps car on n'avait pas d'intercom. Et donc impossible d'entendre les notes annoncé par Alex, mon copilote. Mais malgré tout, on a réalisé un super rallye. On a pu régler la voiture comme il faut, tout en prenant un maximum de plaisir.

On connaissait Hugo Louvel très rapide sur « terre ». Il semble que vous soyez aussi fort sur « asphalte ». Comment vous êtes-vous adapté sur ce type de revêtement ?

Il suffit de combiner les connaissances en karting et les connaissances en rallye, de mixer un peu le tout et voilà le résultat. L'asphalte est une surface que j'apprécie énormément, car ça va très vite. Les appuis sont importants et surtout il faut être précis. Donc c'est un revêtement sur lequel on peut prendre beaucoup de plaisir. Mais pour moi, la conduite sur terre reste une danse avec une voiture incomparable.

Vous êtes engagé avec Rossel Compétition cette année. Quels avantages obtient-on en évoluant dans ce genre de structure de grande envergure ?

J'ai rejoint l'équipe de Rossel Compétition car déjà je connaissais Yohan de par son palmarès. Mais aussi pour ses talents de coach. Lui aussi a eu Laurent Clutier à ses débuts. Et maintenant, il est en pleine confiance pour partager sa grande expérience. Nous avons un objectif commun. Donc, la motivation est énorme des deux côtés pour faire les meilleurs résultats possibles.

Prochaine étape au Mont-Blanc donc. Dans quel état d'esprit abordez-vous ce rallye et à quel point le rallye de Bagnol-les-Bains a-t-il boosté votre confiance ?

Le Mont-Blanc étant la première manche d'une courte saison, il va falloir être prêt. Et donc, même si nous avons fait un bon résultat à Bagnols-les-Bains, nous allons continuer à fournir des efforts pour être au top le moment venu.

La 208 Cup, c'est un sacré défi. Quelles seront les clés de la compétition, vu le calendrier serré et le nombre de manches (ndlr: 4 rallyes seulement) ?

En effet ! La 208 Rallye cup est un sacré défi. Le niveau est très relevé. Il faudra vraiment être dans le coup pour essayer de faire un bon résultat. Malheureusement, je n'ai pas forcément autant d'expérience que certains autres pilotes très rapides. Ils ont déjà disputé plusieurs fois la plupart des rallyes. Pour ma part, ce sera ma première participation au Mont-Blanc par exemple. Cependant, nous travaillons très dur pour être au meilleur niveau possible pour cette saison. Yohan et son équipe seront là pour m'aider.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.