Ile Maurice: 329, 5 tonnes d'huile lourde transférées chez Virgin Oil depuis le 6 août

Le 6 août, date à laquelle une fissure dans un des réservoirs du Wakashio a été détectée, 1 000 tonnes métriques (TM) d'huile lourde se sont échappées dans la baie de Pointe-d'Esny. Depuis, la côte du Sud-Est est souillée par les hydrocarbures et la décision a été prise de pomper le reste des 3 894 TM d'huile lourde et les 200 TM de diesel que transportait le vraquier japonais.

Des cubitainers remplis de fioul ont été hélitreuillés du vraquier jusqu'au quartier général du Police Helicopter Squadron, à l'aéroport. Par la suite, ils sont pompés dans des camions-citernes qui transportent le contenu jusqu'à la raffinerie de Virgin Oil (Mauritius) Ltd à Montagne-Blanche. Selon les chiffres communiqués par le directeur de la raffinerie, 344, 9 tonnes d'huile ont été collectées du vraquier du 6 au 12 août. «Nous collectons du fioul contaminé que nous conservons à la raffinerie. Aussitôt que toute l'opération prend fin, nous allons commencer avec le raffinement», explique le Chairman Jayesh Ajwani. Une fois que l'huile lourde est recyclée, elle sera vendue sur le marché local. Selon lui, depuis hier matin, les employés de Virgin Oil (Mauritius) Ltd ont pompé environ 20 000 litres, soit 20 tonnes d'huile lourde. L'exercice de pompage a duré toute la journée. Au total, aujourd'hui, 74,9 tonnes avaient déjà été pompées.

C'est en 2016 que la raffinerie, dissimulée dans les champs de cannes, sort de l'ombre, à la suite de l'échouement du MV Benita à Le Bouchon. Le pétrolier libérien drossé sur les récifs transportait 145 tonnes d'huile lourde qu'il fallait transférer du navire jusqu'à la terre ferme. Les hélicoptères Dhruv et le Chetak menaient les opérations d'hélitreuillage des cubitainers qu'ils soulevaient et déposaient sur le terrain de foot à quelques mètres de la plage publique. Ensuite, ces cubitainers étaient entreposés avec la plus grande précaution dans des camions. Direction : la raffinerie Virgin Oil à Montagne-Blanche.

Cette raffinerie existe à Maurice depuis 2012. Elle traite de l'huile, des huiles usées et du cambouis sur l'ensemble du pays. «Nous collectons l'huile et la raffinons selon les normes internationales et les lignes directrices des raffineries. La technologie est mise en valeur par la Banque mondiale. C'est 100 % eco-friendly avec zéro déchet», avait confié son Chairman lors d'un reportage en 2016.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.