Burkina Faso: 7e édition maracaña de la génération consciente - Un hommage à l'initiateur Yannick Sankara

Le maracaña de la génération consciente, édition 2020, a été lancé le 10 août dernier à Ouagadougou. Cette 7e édition revêt un caractère particulier en ce sens qu'elle rend hommage à l'initiateur de la compétition, Yannick Sankara. Ce jeune journaliste a perdu la vie en Côte d'Ivoire dans un accident de la circulation.

Yannick Sankara, ancien journaliste aux Editions Le Pays et promoteur de l'agence de presse et de communication, Afriyelba était loin d'imaginer que son voyage en Côte d'Ivoire serait le dernier de sa carrière.

Dans un tragique accident de la circulation, lui et Issouf Bonkoungou, fils de l'homme d'affaires Mahamadi Bonkoungou, ont perdu la vie le 19 février 2020. Yannick était tellement imaginatif qu'il avait réussi à réunir les jeunes de Tampouy et des autres quartiers de Ouagadougou autour du ballon rond.

La mayonnaise commençait à prendre quand la faucheuse, comme à ses habitudes, est arrivée sans prévenir.

Pour que son œuvre lui survive, l'équipe qui l'entourait a décidé d'honorer le rendez-vous de 2020. La 7e édition du Maracaña de la génération consciente se tiendra comme chaque année au terrain du complexe scolaire Wend Lamita à Tampouy.

Du 15 août au 5 septembre, ce tournoi qui draine du monde rendra un hommage au journaliste. « Nous entendons par cette occasion faire en sorte que son œuvre perdure à jamais et que l'exemple de Yannick Sankara, jeune intrépide, battant, courageux et fédérateur, inspire plus d'un pour l'épanouissement de la jeunesse », a affirmé Mamadou Yougos Koné, porte-parole du comité d'organisation.

Cette compétition, parrainée par l'international burkinabè Bertrand Traoré, connaîtra la participation de 24 équipes.

Avant la grande finale du tournoi, il sera procédé dans la journée du 5 septembre par un dépôt de gerbe de fleurs au cimetière de Gounghin à la mémoire du défunt, un concert gratuit sur le terrain de la compétition de 14h à 16h et de 16h à 16h 30 un match de gala opposera l'équipe des anciens internationaux à celle des amis de Yannick Sankara.

Par ailleurs, pour aider Afriyelba, le bébé du défunt, à grandir, les conférenciers ont demandé à toutes les bonnes volontés de soutenir l'agence de presse et de communication.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.