Madagascar: Vangaindrano - L'exploitation aurifère artisanale peu profitable

Dans le fokontany de Miarinarivo, district de Vangaindrano, les exploitants aurifères artisanaux traversent un dur moment. Ils sont en litige avec des propriétaires terriens qui leur louent à prix exorbitant les carrés et les rizières qui peuvent renfermer cette richesse.

En une semaine, les paysans, qui travaillent de manière traditionnelle, arrivent à peine à extraire un gramme d'or qui leur coûte environ 100 000 ariary. Ils doivent, en outre, creuser en profondeur, descendant jusqu'à six ou sept mètres pour trouver quelques pépites.

Ils sont également confrontés à un autre problème, les feux de brousse qui compliquent l'exploitation. Mais ils s'accrochent caril est question de leur gagne-pain.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.