Maroc: La Manifestation du Méchouar, une étape phare de l'épopée de la résistance nationale pour le recouvrement de l'indépendance

Marrakech — La Manifestation du Méchouar (14 et 15 août 1953), dont le peuple marocain et la famille du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération commémorent cette année le 67ème anniversaire, constitue l'une des pages glorieuses de l'épopée de la résistance nationale pour le recouvrement de l'indépendance et un événement phare écrit en lettres d'or dans l'histoire de la cité ocre.

La célébration de cette épopée rayonnante, qui restera gravée à jamais dans la mémoire de tous les Marocains et vivace dans leurs cœurs, se veut une reconnaissance de l'héroïsme, du patriotisme, de l'altruisme et de l'abnégation des valeureux ancêtres qui n'ont ménagé aucun effort pour la défense des constantes sacrées du pays, dans l'une des plus belles images de lutte contre la conspiration et la tentative de l'occupant d'introniser sa marionnette "Ibn Arafa".

En effet, grâce à leur vigilance, à leur dévouement et à leurs sacrifices sans limites, les vaillants héros de la résistance et les fidèles militants et combattants parmi les résidents et les visiteurs de Marrakech, ont réussi à avorter les vilains desseins du colonisateur visant à semer la discorde et la division au sein du peuple et à porter atteinte au Trône Alaouite et au Guide de la Nation et Héros de sa libération, Feu SM Mohammed V.

Une fois informés du complot colonial et qu'"Ibn Arafa" allait être désigné comme nouveau Sultan, le 14 août 1953 à la Mosquée Al Koutoubia, les nationalistes se sont organisés dans le cadre de réunions et de mouvements secrets, et des contacts avaient été aussi établis entre plusieurs Comités de résistance pour faire échec aux plans de l'occupant.

Les populations avaient ainsi investi les rues de la cité ocre et pris part à de grandes manifestations contre cette conspiration pour exprimer leur attachement indéfectible au Sultan légitime.

Les Mosquées de la Koutoubia et d'Al Mouassine ont été également le théâtre d'événements sanglants ayant réussi à faire avorter la cérémonie d'investiture du Sultan fantoche "Ibn Arafa", forçant les autorités coloniales à ajourner cette cérémonie offensante et provocatrice.

Le 15 août 1953, la population s'est donnée rendez-vous à la place du Méchouar pour exprimer sa colère et son rejet total des manoeuvres attentatoires à la dignité et à la volonté du peuple marocain.

Lors de cette manifestation, à laquelle ont participé toutes les composantes de la société marocaine, notamment les femmes, les manifestants se sont affrontés à une patrouille qui a tenté de les éloigner de la porte du Méchouar en usant de bombes lacrymogènes.

Ce soulèvement populaire spontané a fortement perturbé les manigances du colonisateur, qui a constaté que le peuple marocain est fortement mobilisé autour du Glorieux Trône Alaouite et résistera à toutes les tentatives visant à porter atteinte à la souveraineté et aux constantes nationales du pays.

C'est dans ce sillage que l'occupant, qui s'est, de ce fait, retrouvé impuissant face à la fidélité indéfectible et au loyalisme sincère dont ont fait montre les résistants marocains et les membres du mouvement de libération à l'égard du Roi et du Trône, avait mené une importante vague d'arrestations parmi les rangs des résistants, des militants et des nationalistes.

Le 11 septembre de la même année, le martyr Allal Ben Abdellah s'est attaqué au cortège d'"Ibn Arafa", sacrifiant ainsi sa vie pour la défense des valeurs sacrées des Marocains, dont la lutte s'est poursuivie sous différentes formes : manifestations, actes de résistance et combats acharnés, jusqu'à la victoire finale.

La commémoration de l'anniversaire de la Manifestation du Méchouar de Marrakech se veut donc une occasion renouvelée pour faire revivre cette épopée et un moment fort pour honorer la mémoire des valeureux martyrs de la résistance, qui ont fait don de leur vie pour la défense de la Patrie et le recouvrement de la liberté et de l'indépendance du Royaume.

Cet événement représente aussi une leçon inspirante pour les générations montantes afin qu'elles restent viscéralement attachées aux valeurs du patriotisme sincère, du sacrifice inconditionnel et de l'esprit de citoyenneté positive pour mieux défendre les intérêts suprêmes de leur pays.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.