Angola: Le Gouvernement veut réglementer les activités informelles

Luanda — L'Exécutif angolais réglementera et donnera plus de dignité aux professions informelles afin d'augmenter l'emploi et par conséquent d'améliorer l'organisation de l'économie.

Selon le ministre de l'Économie et du Plan, Sérgio Santos, qui s'est exprimé mardi lors d'un entretien à la TPA, il est prévu la formalisation de catégories professionnelles telles que les chauffeurs de taxi, les femmes de ménage et les vendeurs de rue.

Le secteur des taxis, a-t-il affirmé, génère à lui seul plus d'un milliard de dollars par an, raison pour laquelle le Gouvernement souhaite soutenir la formalisation de certaines activités informelles.

Il a encore fait savoir que, les données récentes de l'Institut national angolais de statistique (INE) montraient que le marché informel en Angola absorbait environ neuf millions de personnes, qui représentent un tiers de la population. En 2019, le Plan d'action pour la promotion de l'employabilité (PAPE) a été créé et a mis à disposition 58,3 millions d'euros pour promouvoir l'emploi au niveau du pays dans les années à venir.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.