Cameroun: Financement des Pme - 20 projets sélectionnés

L'industrie et l'agro-alimentaire sont les secteurs vainqueurs de la première édition de l'initiative nommée Fonds de prototypage portée par l'Agence de promotion des Pme.

Le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat insistait déjà sur le caractère innovant de cette nouvelle initiative. C'est bien ce qui est fait si l'on s'en tient à la liste des projets retenus dans le cadre du Fonds de prototypage conduit par l'Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (Apme). La liste des 20 projets devant bénéficier d'un accompagnement dans le cadre de ce projet vient d'être rendue publique après les tests de sélection du 06 août dernier devant un jury d'experts.

C'est d'ailleurs depuis cette date que Théodore Ndzana Ndoua, porteur d'un projet d'agriculture et d'intelligence artificielle, est scotché sur le site Web dédié à cette initiative pour attendre les résultats. C'est finalement CT qui lui apprendra la bonne nouvelle mardi soir au téléphone (les résultats ayant été postés sur le site hier). « C'est une très bonne nouvelle pour nous. Kirinnolabs remercie le gouvernement mais aussi l'Apme. Ce fonds pourra nous permettre d'avancer dans le développement du projet qui justement a connu un blo- cage ces derniers temps faute de moyens financiers», lance-t-il à l'annonce de sa sélection au 10 e rang à cette compétition.

Sentiment similaire chez Hervé Guéa Mvembouakong avec sa décortiqueuse de graines de courges à coque dure. Initiative classée 3e sur 20. « Je suis heureux que mon projet ait été retenu. Les plus concernés par ce projet qui ambitionne de réduire la pénibilité du décorticage manuel des graines de pistaches sont les commerçants détaillants. C'est une décortiqueuse efficace, simple moins chère, mais surtout peu gourmande en électricité afin de préserver cette ressource déjà rare.

C'est le résultat d'un travail de recherche qui dure 15 ans», confie le lauréat. Le plus heureux de cette série est sans doute Armel Ndjidjou, inventeur du portique de désinfection automatique et hybride pour les gestes barrières anti-coronavirus, premier sur la liste. « Je suis très ému en pensant à toute mon équipe, aux sacrifices consentis pour contribuer à la lutte contre covid. Nous avons réalisé que le portique pouvait évo- luer pour être en plus d'un outil de désinfection, un précieux outil pour la sécurité et la gouvernance des structures. C'est génial que l'Etat nous accompagne pour développer le portique qui va devenir un incontournable de l'immobilier du futur», relève-t-il.

Globalement, les projets retenus dans le cadre de ce projet sont principalement issus de trois secteurs: l'industrie, l'agroalimentaire le numérique. Quant à la suite de cette initiative, une cérémonie de récompenses est prévue le 20 août prochain. C'est à cette occasion que les sélectionnés sauront qui a droit à quoi. Il faut néanmoins noter que cette initiative dont les objectifs sont entre autres la densification du tissu industriel local et l'essor du secteur manufacturier porté par les PME demande un investissement sur trois ans autour de 3,2 milliards de F. Mais pour cette édition pilote de 2020, ce sont 50 millions de F qui seront investis. On passera à 1.185 milliard de F en 2021 et à deux mil- liards de F en 2022 .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.