Cote d'Ivoire: Propos haineux sur les réseaux sociaux - l' Unbci appelle les cyberactivistes et cybermilitants à la responsabilité

L'Union Nationale des blogueurs de Côte d'Ivoire (Unbci) note avec regret, une certaine résurgence de publications empreintes de violence et de haine sur les réseaux sociaux.

A moins de trois (03) mois de l'ouverture du cycle électoral par la présidentielle d'octobre 2020, ces propos sont de nature à dresser les uns contre les autres, à mettre à mal la cohésion sociale et la paix en Côte d'Ivoire.

L'Unbci voudrait faire remarquer que les blessures de la récente histoire de notre pays restent encore ouvertes et invite les internautes à la retenue, à quelque niveau que ce soit. Elle :

1. Appelle les partis politiques à véhiculer des messages d'apaisement, avec des éléments de langage constructifs, à l'endroit de leurs partisans et des populations ;

2. Encourage les cyber-activistes ou cyber-militants à la responsabilité, en communiquant sur les projets de société et de développement, que de se lancer des invectives par posts, tweets et commentaires interposés ;

3. Rappelle aux usagers qu'il existe un cadre légal réglementant l'usage d'internet en Côte d'Ivoire et invite tout internaute à en prendre connaissance avant de cliquer sur « Publier ».

L'Unbci, consciente de la puissance des réseaux sociaux, entend jouer pleinement son rôle dans ce contexte de défiance qui prévaut. Celui de former et sensibiliser la jeunesse et l'ensemble des internautes à l'usage efficient et responsable de ces nouveaux canaux de communication.

L'Unbci réaffirme pour terminer, son attachement aux valeurs démocratiques et son inclination à l'esprit civique et citoyen qui doivent prévaloir en cette période préélectorale, pour une communication saine sur les réseaux sociaux et des élections apaisées en Côte d'Ivoire.

Fait à Abidjan, le 13août 2020

Union Nationale des Blogueurs de Côte d'Ivoire

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.