Ile Maurice: Le Wakashio - Acte de guerre selon Bruneau Laurette

L'activiste social, Bruneau Laurette estime que le naufrage délibéré du Wakashio continue un acte de guerre.

Bruneau Laurette s'est rendu une nouvelle fois au Central Criminal Investigation Department (CCID) aux Casernes Centrales ce jeudi pour donner une nouvelle déposition. Celle-ci concerne le capitaine du MV Wakashio et les membres de son équipage qu'il accuse d'avoir commis un acte de guerre (stirring up war) en faisant entrer le vraquier dans les eaux territoriales sans autorisation, pour s'échouer par la suite sur le récif de Pointe d'Esny.

Cet acte de guerre pourrait avoir occasionné le déversement de produits toxiques. Jusqu'à présent, dit-il, aucune analyse n'a été faite pour confirmer ou pas la présence de produits radioactifs, cancérigènes ou autres.

Vingt et un jours après cette catastrophe, dit Bruneau Laurette, personne n'est venu décrire les composants de ces produits que transportait ce vraquier. Cette situation ne fait que mettre en péril la vie de tous ceux qui sont à l'œuvre sur le terrain à Pointe d'Esny et sur les côtes sud-est de Maurice.

Bruneau Laurette a tenu à préciser qu'il ne va s'adhérer à aucun parti politique, car il en est déjà membre de son parti politique. C'est le parti de ces citoyens qui sont victimes de toutes sortes d'injustice et de discrimination, les vrais squatteurs dont les maisons ont été démolies, les sans domicile-fixe et les pêcheurs qui n'arrivent pas à se faire enregistrer auprès du ministère de la Pêche pour obtenir leurs cartes.

Me Sanjeev Teeluckdharry qui l'a assisté dans sa déposition a déclaré pour sa part que Bruneau Laurette agit comme un vrai patriote. Me Teeluckdharry a déploré l'inertie des autorités pour gérer cette situation.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.