Cameroun: Recrutement des instituteurs - 04 grévistes arrêtés par la police à Yaoundé

Les maîtres d'école primaire sont en colère. Sortis des écoles de formation, ces derniers ne sont pas directement intégrés à la Fonction publique camerounaise. Le mercredi 12 août 2020, ils ont entamé une grève de la faim.

Pour la plus récente vague de 1500 instituteurs recrutés, des voix s'élèvent pour crier contre le non- respect des règles, et les accusations de marchandages des places, et le trafic d'influence.

C'est ainsi que hier à Yaoundé dans la capitale politique du Cameroun, le "Collectif des instituteurs indignés", a manifesté sa colère devant le ministère de l'Education de base. Les membres du collectif exigent la publication d'une liste additive par les autorités compétentes. Régulièrement réprimés par les autorités qui leur répondent par l'envoi des policiers, quatre leaders du mouvement ont été arrêtés, mis en garde- à- vue dans un commissariat de la capitale, avant d'être relaxés dans la nuit.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.