Afrique: La Chine invitée à participer à l'Initiative de suspension du service de la dette

Dakar — La secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique, Vera Songwe, appelle la Chine à honorer son engagement de participer à l'Initiative de suspension du service de la dette du G20 (DSSI), qui devrait grandement contribuer à soutenir les besoins actuels du continent en liquidités, dans un contexte marqué par des difficultés liées aux effets de la crise sanitaire.

Mme Songwe, participant à un webinaire co-organisé par la Mission chinoise auprès de l'Union africaine et de la CEA, a appelé "la Chine à honorer l'engagement pris par le Président Xi Jinping concernant la participation de son pays à l'Initiative de suspension du service de la dette du G20 (DSSI)", selon un communiqué reçu de ses services.

Cette initiative "contribuera grandement à soutenir les besoins de liquidités de l'Afrique pendant cette période difficile" liée à la crise sanitaire qui a eu un impact négatif sur l'économie mondiale et les ressources budgétaires des pays, en raison d'investissements importants dans la lutte contre le coronavirus.

"Le temps presse. Les pays ont besoin de ressources maintenant", a insisté Vera Songwe, soulignant la nécessité pour les gouvernements "d'avoir un espace budgétaire pour une riposte efficace face au COVID-19, ainsi que pour la création d'emplois par l'utilisation des TIC et du commerce".

Le continent africain perd dit-elle "plus de 65 milliards de dollars chaque mois dus au confinement. Pour un soutien efficace, les pays devront disposer d'un espace budgétaire" suffisant pour s'en remettre.

Selon le communiqué, le webinaire en question, tenu mardi, à laquelle ont participé "des représentants des États membres de haut niveau, de l'Union africaine et des groupes de réflexion et institutions chinoises, a été soutenu par la nécessité continue de renforcer la solidarité entre la Chine et l'Afrique dans la lutte contre la pandémie mondiale de coronavirus".

Dans cette perspective, Vera Songwe a mis l'accent "sur le besoin de transparence à la fois en Chine et dans les pays africains pour garantir que les ressources aillent aux plus nécessiteux".

"Les pays africains ont besoin de plus d'équipement médical et de soutien en EPI et nous devons nous assurer que toutes les ressources à l'appui au COVID soient utilisées efficacement", a-t-elle déclaré dans des propos rapportés par le communiqué, avant de remercier la Chine "pour son soutien dans la fourniture de matériel de santé par le biais de la Plate-forme africaine de fournitures médicales".

Cela "a contribué à augmenter la capacité à dépister sur le continent", a relevé la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Afrique.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.