Burkina Faso: Le pays signe un Compact de développement du MCC

Le gouvernement du Burkina Faso et le Millenium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis ont signé à Washington, le jeudi 13 août 2020, un Compact quinquennal de plus de 500 millions de dollars US.
communiqué de presse

Les États-Unis et le Burkina Faso signent un Compact de développement du MCC pour améliorer le secteur de l'énergie et réduire la pauvreté

WASHINGTON, D.C., le 13 août 2020 - Aujourd'hui, le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain et le gouvernement du Burkina Faso ont signé un Compact pour améliorer la croissance économique et réduire la pauvreté au Burkina Faso.

L'accord d'un Compact de 450 millions de dollars a été élaboré en partenariat étroit avec le gouvernement burkinabè et consistera en des investissements dans le secteur de l'électricité pour élargir et soutenir la croissance économique du pays pour les années à venir.

Ce Compact démontre l'engagement des États-Unis dans notre partenariat avec le Burkina Faso, a déclaré le Secrétaire d'Etat adjoint aux affaires africaines Tibor Nagy. «Ce Compact de 450 millions de dollars s'inscrit dans la continuité d'un partenariat qui remonte à 2008.

Il est bâti sur le succès du premier Compact du MCC avec le gouvernement burkinabè. » Le PDG du MCC, Sean Cairncross, a ajouté: « le MCC est fier de s'associer avec le Burkina Faso, l'une des économies à la croissance la plus rapide d'Afrique, afin de réaliser ces investissements stratégiques pour un développement et une croissance économiques durables. »

Outre les 450 millions de dollars que le MCC a promis pour ce deuxième Compact, le gouvernement burkinabè s'est engagé à investir 50 millions de dollars dans les projets du pacte.

L'investissement combiné de 500 millions de dollars profitera à environ 8 millions de Burkinabè grâce à l'amélioration des infrastructures énergétiques, la capacité de production et la diversification des sources.

Le Compact se concentrera sur trois projets. Le Projet de Renforcement de l'Efficacité du Secteur de l'Electricité renforcera les lois, réglementations et institutions de ce domaine afin de réduire le coût du service et d'améliorer les performances.

Le Projet d'Approvisionnement en Electricité Rentable et Fiable s'attaquera au coût et la qualité de cette énergie en construisant un centre de contrôle de l'électricité, en modernisant le centre de distribution existant et en passant de l'énergie thermique importée à une énergie solaire moins chère.

Le Projet de Développement et d'Accès au Réseau améliorera l'accès à l'électricité des citoyens des deux plus grandes villes du Burkina Faso - Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Ce Compact soutiendra également la participation accrue du Burkina Faso aux marchés régionaux de l'électricité et soutiendra le développement potentiel d'un investissement régional du MCC.

Le MCC a augmenté sa flexibilité pour promouvoir la collaboration régionale, le commerce et la croissance économique grâce à des Compacts transnationaux conçus pour promouvoir l'intégration régionale.

Ce second Compact s'appuiera sur le succès précedent du premier accord entre le Burkina Faso et le MCC qui s'est achevé en 2014.

Ce premier Compact a vu l'investissement de 480 millions de dollars dans l'agriculture, le foncier, la gestion de l'eau, les routes et l'éducation des filles. Depuis l'achèvement du premier Compact, les projets ont été maintenus par les ministères compétents du gouvernement burkinabè.

Fait à Washington D.C., Le 13 août 2020

Ambassade des Etats-Unis d'Amérique

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.