Sénégal: Homicide involontaire - Un scootériste percute une tractopelle et meurt

13 Août 2020

Lorsqu'il abandonnait nuitamment une tractopelle en panne à côté d'un tunnel non éclairé à Rufisque, D. Diakhaté était loin de se douter qu'à son retour sur les lieux, il apprendrait qu'un scootériste avait percuté l'engin et perdu la vie.

Mécanicien automobile chargé de procéder à la révision générale d'une tractopelle, D. Diakhaté était à bord de l'engin lorsqu'il est tombé en panne dans un tunnel à Rufisque. De 21 h à 00 h, il a fait des pieds et des mains pour redémarrer le véhicule.

N'y parvenant pas, il s'est démené pour le pousser hors du tunnel. Afin d'éviter un accident, il a mis un triangle de signalisation et s'est résolu à aller se coucher. Le tunnel n'étant pas éclairé, un scootériste, A. Diop, a percuté l'engin à 05 h du matin et en est mort.

Ce qui a valu à D. Diakhaté d'être traduit devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, le 10 août, pour mise en danger de la vie d'autrui et homicide involontaire.

Encore sous le choc d'être à l'origine d'une mort d'homme, Diakhaté précise avoir placé deux bidons à 10 m du véhicule, en plus d'un triangle de signalisation pour attirer l'attention.

C'était le week-end. Il a été obligé d'attendre lundi pour emprunter une benne. Quand il a appris l'accident, il s'est présenté à la Police.

Le prévenu travaille dans l'électromécanique depuis 35 ans et n'a jamais eu maille à partir avec la justice. Il a récupéré la tractopelle à Sangalkam pour l'emmener à son atelier à la cité Gabon de Rufisque. C'est non loin de l'hôpital Youssou Mbargane qu'il y a eu la panne.

Après avoir noté que ce n'est pas une affaire d'homicide classique, Me Baba Diop de la défense demande : «Est-ce que la victime a levé le pied à cet endroit mal éclairé ? Pourquoi l'ouvrage n'était pas éclairé ?»

Son client était dans le tunnel au moment de l'accident. Il a fait tout son possible pour sortir le véhicule et le mettre à l'extérieur du tunnel, rappelle l'avocat.

Me Pape Alassane Sow, qui connaît le prévenu depuis 15 ans, tient à dire que c'est un homme sérieux. Il connaissait également la victime A. Diop, qui n'aurait pas souhaité que son voisin se retrouve en prison.

Une tractopelle pèse plus de 10 tonnes et pourtant, Diakhaté, qui était seul, l'a poussé pour éviter un accident. Lorsqu'il est retourné sur les lieux, le panneau de signalisation n'était plus sur place.

Il a pu être volé ou percuté par un véhicule. Ce genre d'accident peut arriver à tout le monde, conclut le conseil. D. Diakhaté a été condamné à six mois de prison assortis du sursis.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.