Cote d'Ivoire: Manifestations violentes de l'opposition/Vagondo Diomandé - «Les instigateurs et auteurs répondront devant la justice»

Manifestations non autorisées de l'opposition à Daoukro, Bonoua et ailleurs... .
communiqué de presse

Suite à l'appel à manifester de certaines formations politiques de l'opposition, au mépris des procédures administratives légales permettant d'encadrer les marches et de garantir la sécurité des participants et des populations, nous constatons avec regret, l'organisation, depuis quelques jours, de manifestations dans certaines villes de notre pays.

Ainsi, les lundi 10 et mardi 11 août 2020, la ville de Daoukro a été le théâtre de pillages, d'agressions et de dérives communautaires qui ont malheureusement occasionné des décès, plusieurs blessés et des destructions de biens.

Toujours dans cette dynamique de défiance de l'autorité de l'Etat et malgré l'absence d'autorisation, des manifestations, parfois d'une rare violence, ont été organisées par une partie de l'opposition, ce jeudi 13 août 2020, dans certaines villes de notre pays.

Ainsi à Bonoua, nous déplorons des pertes en vies humaines, l'agression du Commissaire de police, le pillage et l'incendie du Commissariat et de la brigade de gendarmerie ainsi que le saccage des domiciles des agents de forces de l'ordre.

Dans d'autres villes, des barricades ont été érigées et des pneus incendiés, empêchant les habitants de à vaquer à leurs occupations.

Tout en s'inclinant devant la mémoire des victimes de ces actes odieux, le gouvernement présente ses sincères condoléances à leurs familles.

Le gouvernement marque sa solidarité avec les blessés et salue le professionnalisme et l'esprit républicain de nos forces qui ont permis d'éviter un bilan plus lourd. Il tient à rassurer les Ivoiriens quant à sa détermination à ne pas laisser s'installer le désordre.

Le Gouvernement prend à témoin la Communauté nationale et internationale sur le caractère illicite et violent de ces manifestations.

Le Gouvernement s'engage à agir, avec la plus grande fermeté, et à ne tolérer aucune entrave à la quiétude des Ivoiriens, à la liberté de circulation des personnes et au bon fonctionnement de l'activité économique sur toute l'étendue du territoire.

Enfin, le Gouvernement informe les populations que les instigateurs de ces troubles et leurs auteurs répondront de leurs actes devant la justice.

Général Diomandé Vagondo

Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.