Ile Maurice: Reporters sans frontières réagit

La décision du Premier ministre d'interdire l'accès à deux groupes de presse privés à sa conférence de presse surprend plusieurs organismes internationaux. Informée de ce fait, l'organisation non-gouvernementale internationale Reporters Sans Frontières (RSF) a réagi sur sa page officielle Twitter hier.

«Deux médias privés, 'l'express' et 'Top FM', empêchés d'accéder aux conférences de presse du Premier ministre Pravind Jugnauth sur les conséquences de la marée noire.» L'organisation, qui milite pour la liberté de la presse, rappelle qu'informer est «un droit» et le «libre accès à l'information une nécessité».

Soulignons que RSF a publié ce tweet après avoir écouté la conférence de presse de Pravind Jugnauth, le lundi 10 août, et lors de laquelle, le Premier ministre a tenté de justifier sa décision controversée.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.