Cote d'Ivoire: Showbiz - Skelly libéré

Incarcéré depuis quelques jours à Bouaké, l'artiste Skelly quitte la prison. Il a été condamné par la justice à une peine de 12 mois avec sursis ce jeudi 13 août 2020, rapportent plusieurs sources proches de l'artiste.

Cette libération intervient moins d'une semaine après une rencontre entre une délégation d'acteurs culturels conduite par le leader du groupe Zouglou Magic System, Traoré Salif dit A'Salfo et le Premier ministre Hamed Bakayoko, en sa résidence à Abidjan-Cocody.

Ces artistes avaient plaidé auprès du chef du gouvernement de traduire au Président de la République, Alassane Ouattara, leurs excuses pour les propos désobligeants tenus par Skelly à son endroit, sur les réseaux sociaux.

« Nous avons, au nom des acteurs culturels, présenté nos excuses au Premier ministre pour les traduire au Président de la République et demandé sa clémence afin qu'il soit libéré...Nous espérons que cela aboutira », avait déclaré A'Salfo, à la sortie de l'audience, le samedi 8 août 2020.

L'on se souvient que leur collègue Skelly avait proféré des injures à l'encontre du Chef de l'Etat, sur les réseaux sociaux. Un comportement qui avait conduit à son arrestation et à son incarcération dans la ville de Bouaké où il séjournait quelques jours avant.

Rappelons aussi que cette délégation s'était rendue chez le Premier ministre pour le féliciter suite à sa nomination. Elle en avait profité pour exposer leurs difficultés liées à l'impact négatif de la pandémie à Covid-19 sur les activités.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.