Sénégal: Gestion des déchets sur la Petite Côte - Enda Energie accompagne la mise en place d'unités de valorisation

13 Août 2020

L'Ong Enda Energie, dans le cadre du Programme de bonne gouvernance écologique dans l'Entente intercommunale de la Petite Côte, accompagne les collectivités territoriales pour une meilleure gestion des déchets.

Elle aide à la mise en place d'unités de valorisation des ordures afin de permettre aux populations de se faire des profits tout en préservant l'environnement.

Lancé en avril 2018, le Programme de bonne gouvernance écologique dans l'Entente intercommunale de la Petite Côte (Eipc) compte plusieurs acquis dans les cinq communes qui composent celle-ci (Malicounda, Mbour, Ngaparou, Saly et Somone).

Beaucoup d'activités ont été menées avec divers acteurs, en particulier des initiatives d'appui aux communautés dans la gestion et la valorisation des déchets, explique sa coordonnatrice, Mame Bousso Faye. « La principale préoccupation des collectivités, c'est la gestion des déchets et les changements climatiques.

Pour arriver à leur gestion durable, il faut que les populations voient en ces déchets un moyen de créer des ressources, de gagner de l'argent », ajoute-t-elle, en marge du séminaire organisé le week-end dernier par l'Eipc.

« On a mis en place des entreprises sociales de gestion des déchets. On avait comme challenge à la fin du projet, d'avoir sur la Petite-Côte douze entreprises reconnues avec Ninea et registre de commerce et qui vont être des activités de valorisation des déchets.

Parce que, pour nous, on ne pourra pas régler le problème tant que les gens ne commencent pas à avoir un autre comportement sur les déchets. »

Cette démarche a abouti à l'installation de ces entreprises à raison de deux dans chaque commune. « On forme ces entreprises depuis l'année dernière sur la valorisation du plastique, le compostage. On les a appuyées à l'Apix à être reconnues avec Ninea et registre de commerce.

Et là, on est en train d'installer des Zones écologiques communautaires (Zec) », poursuit Mme Faye. A son avis, on ne peut pas demander aux populations de trier ou de valoriser les déchets sans mettre à leur disposition un site adéquat pour ces activités.

Elle annonce le démarrage des activités de la Zec de Pointe-Sarène et l'effectivité prochaine de celle de Ngaparou « en attendant de pouvoir passer à d'autres communes, soit en Zec ou en boutique écologique ».

« Mais, notre objectif, c'est de mettre en place dans chaque commune, une infrastructure qui encourage cette valorisation des déchets », souligne-t-elle.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.